Recettes traditionnelles

Comment ne pas trop manger ce Thanksgiving

Comment ne pas trop manger ce Thanksgiving

Suivez ces conseils pour un jour de Thanksgiving plus sain

Trop manger

Ne mangez pas trop ce Thanksgiving

Bien que Thanksgiving soit peut-être la fête la plus délicieuse, elle peut aussi être un cauchemar pour ceux d'entre nous qui essaient de mener une vie plus saine, un repas à la fois. Thanksgiving donne le coup d'envoi à la saison des fêtes, et cela peut être une pente glissante d'avoir juste un autre morceau de tarte à la citrouille au polissage d'une manche entière d'Oreos de vacances.

Profitez de Thanksgiving petit à petit

De Silva dit que la meilleure façon d'éviter de se gaver le grand jour est de commencer profiter des indulgences de Thanksgiving avant le jour de la Turquie. Faites griller des graines de citrouille ou faites un Casserole de haricots verts ou une soupe de potiron spéciale. De cette façon, venez dîner de Thanksgiving, vous n'aurez pas autant envie de tous ces aliments une fois par an.

Faire un plan

Gomes dit qu'il est important de "penser à où vous serez, avec qui vous serez et quels aliments seront disponibles" avant le dîner afin que vous puissiez faire un plan de match et rester concentré sur la santé. De même, il est important de se permettre de petites indulgences, dit Gomes. Décidez à l'avance quels aliments sont spéciaux pour vous et lesquels sont juste rassasiants. Si vous adorez la tarte à la citrouille mais que vous n'aimez pas vraiment la sauce aux canneberges, inutile de vous forcer à manger un peu de tout. Conservez vos calories pour les bonnes choses afin de ne pas vous sentir privé.

Mangez avant de partir

"Ce n'est pas une bonne idée d'arriver à une fête affamé", dit Gomes. Vous êtes plus susceptible de trop manger et de choisir des aliments riches en calories si vous êtes affamé. Pourquoi ne pas prendre une pomme ou un yaourt avant de partir pour faire des choix éclairés ?

S'organiser

Gomes dit que le stress provoque souvent une suralimentation inconsidérée, donc si vous êtes chargé de préparer le repas, assurez-vous d'avoir un plan de match afin de ne pas pelleter des poignées de cubes de fromage tout en vous souciant de votre minuterie de dinde et que manquer peut de sauce aux canneberges. tarif italique et calorique.

Surveillez votre consommation d'alcool

Écoutez, les grands dîners en famille élargie font que même les meilleurs d'entre nous aspirent à un cocktail, mais rappelez-vous que l'alcool est une source majeure de calories vides. Quelques verres avant le dîner peuvent également réduire vos inhibitions et vous faire perdre de vue vos objectifs alimentaires.

Essayez du thé

De Silva dit que boire un peu de thé vert chaud et épicé avec de la cannelle, de la cardamome et du gingembre avant le dîner peut faciliter la digestion et vous aider à vous rassasier, vous rendant moins susceptible de trop manger.

Rappelez-vous pourquoi vous êtes là

L'une des clés les plus importantes pour éviter l'auto-sabotage le jour de Thanksgiving est de se concentrer sur les vacances avec les amis et la famille plutôt que sur la nourriture, explique De Silva. Chérissez les conversations, attardez-vous autour d'un café et soyez reconnaissant d'avoir partagé une journée spéciale avec vos proches


Comment arrêter de trop manger le week-end

Vous aimez manger sainement en semaine, mais le week-end ? Eh bien, c'est une autre histoire.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

« La semaine apporte souvent du stress et une mentalité diététique stricte. Ensuite, le week-end est synonyme de détente. Les gens associent souvent manger et manger au soulagement du stress », explique la diététiste Lauren Sullivan, RD.

Mais elle a l'antidote aux crises de boulimie du week-end. Suivez ses conseils pour manger sainement tout au long de la semaine.

Pourquoi est-ce que je mange autant le week-end ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens mangent et boivent trop le week-end. Et curieusement, Sullivan dit que la culture de l'alimentation est souvent à blâmer.

"Les gens sont tellement en phase avec le fait d'être enrégimentés sur la façon dont ils mangent pendant la semaine que cela leur donne la liberté perçue le week-end de manger ce qu'ils veulent", dit-elle. "Certaines personnes les appellent" jours de triche ". D'autres disent:" C'est mon jour de congé, donc je ne devrais pas avoir à y penser. " Cela soulage la pression. "

Six façons d'arrêter de trop manger le week-end

Sullivan dit que c'est un mythe que vous devez manger comme un oiseau pour maintenir un mode de vie et un poids sains. Au lieu de cela, adoptez ces six habitudes pour vous transformer en un guerrier mangeant le week-end.

1. Dites simplement non aux repas frauduleux

Pas de repas de triche ? Dis que ce n'est pas le cas. Mais avant de fermer la fenêtre de votre navigateur, Sullivan dit qu'il s'agit plus de manger régulièrement que d'interdire certains aliments.

« Les repas de triche ne sont pas bons pour votre corps. Ils peuvent entraîner des crises de boulimie et de suralimentation le week-end, ce qui n'est pas sain. Les personnes qui mangent trop peuvent devenir physiquement gonflées et se sentir malades. Ils peuvent également développer des troubles de l'alimentation », explique Sullivan. "Lorsque vous devenez compulsif à l'idée d'être strict pendant la semaine, cela vous prépare à un jeu pour tous, ce qui n'est pas sain pour votre corps ou votre état mental."

Il est également difficile pour votre corps de traiter trop de calories à la fois. Au lieu de cela, le corps les stocke. "Donc, vous passez de ces périodes où votre corps obtient ce dont il a besoin et a un métabolisme cohérent au mode de stockage, c'est ainsi que les gens prennent du poids."

La solution? Prenez une petite gâterie quand vous le souhaitez tout au long de la semaine. Ensuite, vous serez moins susceptible d'aller trop loin le week-end.

2. Pratiquez une alimentation consciente

Manger en pleine conscience signifie ne pas écharper votre nourriture aussi vite que possible, mais plutôt ralentir et profiter des bonnes vibrations que votre nourriture vous procure.

« Vous avez l'eau à la bouche parce que vous sentez quelque chose qui vous ramène à votre enfance ou que vous mangez quelque chose qui a une sensation en bouche merveilleuse. Savourer des saveurs et faire un événement en mangeant vous permet de reconnaître la satiété et d'arrêter de manger lorsque votre corps en a assez », explique Sullivan.

« Alors, prenez ce morceau de gâteau au fromage. Lorsque vous appréciez vraiment ces premières bouchées, vous constaterez peut-être que vous n’avez pas besoin de tout manger.

Manger en pleine conscience signifie également planifier à l'avance. « Si vous savez que vous allez avoir un dîner plus extravagant, prenez peut-être un déjeuner plus léger ou augmentez votre activité tout au long de la journée. Ou regardez le menu avant d'aller au restaurant pour savoir ce que vous voulez. Être attentif à vos choix signifie qu'obtenir 300 calories supplémentaires par jour ne fera pas ou ne détruira pas votre régime.

3. Soyez cohérent

Lorsqu'il s'agit de prendre du poids, il ne s'agit pas seulement de ce que vous mangez, mais de la régularité avec laquelle vous mangez. « Les gens ont tendance à conserver toutes leurs calories pour la nuit, ils ne mangent donc rien pendant la journée. Puis, au moment où le dîner arrive, ils sont affamés. Mais le corps ne peut pas manger en pleine conscience car il a juste besoin de nourriture », explique Sullivan. « Vous avez tellement faim physiquement que vous avez trop mangé la nourriture que vous ne vous êtes pas permis de manger tout au long de la journée. »

Au lieu de cela, commencez votre journée avec un petit-déjeuner bien équilibré et ne sautez pas de repas. Être cohérent vous donne plus de maîtrise de vous-même dans vos choix alimentaires et dans le moment.

4. Commencer un journal alimentaire

Ne sous-estimez pas la puissance d'un visuel. « J'ai eu un client qui a pris du poids au cours de la dernière année et j'ai juré qu'il mangeait tout de la même manière. Lorsqu'ils ont commencé à consigner leur nourriture, nous avons vu qu'ils avaient ajouté une nouvelle routine de collations nocturnes. Si vous pouvez le voir, alors vous pouvez le changer.

5. Adoptez des habitudes saines

Sullivan recommande d'intégrer des habitudes saines dans votre vie. « Une étude a comparé les parents qui buvaient des boissons riches en sucre et ceux qui n'en buvaient pas. Les parents qui buvaient des boissons sucrées avaient une incidence beaucoup plus élevée d'obésité, tout comme leurs enfants d'âge scolaire. Et environ 70 ou 80% des personnes obèses pendant leur enfance seront obèses à l'âge adulte », rapporte-t-elle. "L'un des principaux moyens d'éviter cela est d'éviter les calories supplémentaires provenant du sucre."

Une bonne habitude saine pour les collations et les repas, selon Sullivan, consiste à inclure 5 portions de légumes et/ou de fruits par jour. Cela peut vous aider à vous sentir rassasié avec des articles volumineux et faibles en calories.

L'exercice est une autre habitude saine qui vous aidera. « Mais ne le faites pas pour brûler les calories que vous avez mangées. Faites-le pour garder un corps sain.

6. Ralentissez

Lorsque vous mangez, votre cerveau et votre estomac discutent, mais cela peut prendre un certain temps. « Il faut 20 à 25 minutes à votre cerveau pour vous donner cette sensation de satiété et à votre estomac pour se distendre. Lorsque vous mangez trop vite, vous ne reconnaissez pas la satiété avant de trop manger.

Pour voir ce processus en action, ne cherchez pas plus loin que Thanksgiving. «Les gens mangent une assiette entière de nourriture en 10 minutes, puis en reçoivent une deuxième car ils ne se sentent pas encore rassasiés. Ensuite, ils mangent un morceau de tarte, et tout à coup, le coma alimentaire frappe.

En fin de compte, Sullivan dit qu'il est important de se libérer des règles alimentaires à l'ancienne. Il n'y a pas de « mauvais » aliments, alors mangez-les avec modération lorsque l'envie vous prend, même en semaine. La nourriture peut être à la fois un carburant et un plaisir, et il est essentiel de rester cohérent avec vos habitudes alimentaires tout au long de la semaine.

La liberté alimentaire vous offre plus de choix et moins de raisons de vous gaver le week-end. « Si vous ressentez toujours une urgence ou une compulsion à manger, vous souffrez peut-être d'un trouble de l'hyperphagie boulimique pour lequel un psychologue du comportement ou un médecin pourrait vous aider. Mais souvent, il s'agit de vous préparer à être en bonne santé et de ne pas en faire trop. Rien n'est interdit si vous êtes conscient de ce que vous faites.


Comment arrêter de trop manger le week-end

Vous aimez manger sainement en semaine, mais le week-end ? Eh bien, c'est une autre histoire.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

« La semaine apporte souvent du stress et une mentalité diététique stricte. Ensuite, le week-end est synonyme de détente. Les gens associent souvent manger et manger au soulagement du stress », explique la diététiste Lauren Sullivan, RD.

Mais elle a l'antidote aux crises de boulimie du week-end. Suivez ses conseils pour manger sainement tout au long de la semaine.

Pourquoi est-ce que je mange autant le week-end ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens mangent et boivent trop le week-end. Et curieusement, Sullivan dit que la culture de l'alimentation est souvent à blâmer.

"Les gens sont tellement en phase avec le fait d'être enrégimentés sur la façon dont ils mangent pendant la semaine que cela leur donne la liberté perçue le week-end de manger ce qu'ils veulent", dit-elle. "Certaines personnes les appellent" jours de triche ". D'autres disent:" C'est mon jour de congé, donc je ne devrais pas avoir à y penser. " Cela soulage la pression. "

Six façons d'arrêter de trop manger le week-end

Sullivan dit que c'est un mythe que vous devez manger comme un oiseau pour maintenir un mode de vie et un poids sains. Au lieu de cela, adoptez ces six habitudes pour vous transformer en un guerrier mangeant le week-end.

1. Dites simplement non aux repas frauduleux

Pas de repas de triche ? Dis que ce n'est pas le cas. Mais avant de fermer la fenêtre de votre navigateur, Sullivan dit qu'il s'agit plus de manger régulièrement que d'interdire certains aliments.

« Les repas de triche ne sont pas bons pour votre corps. Ils peuvent entraîner des crises de boulimie et de suralimentation le week-end, ce qui n'est pas sain. Les personnes qui mangent trop peuvent devenir physiquement gonflées et se sentir malades. Ils peuvent également développer des troubles de l'alimentation », explique Sullivan. "Lorsque vous devenez compulsif à l'idée d'être strict pendant la semaine, cela vous prépare à un jeu pour tous, ce qui n'est pas sain pour votre corps ou votre état mental."

Il est également difficile pour votre corps de traiter trop de calories à la fois. Au lieu de cela, le corps les stocke. "Donc, vous passez de ces périodes où votre corps obtient ce dont il a besoin et a un métabolisme cohérent au mode de stockage, c'est ainsi que les gens prennent du poids."

La solution? Prenez une petite gâterie quand vous le souhaitez tout au long de la semaine. Ensuite, vous serez moins susceptible d'aller trop loin le week-end.

2. Pratiquez une alimentation consciente

Manger en pleine conscience signifie ne pas écharper votre nourriture aussi vite que possible, mais plutôt ralentir et profiter des bonnes vibrations que votre nourriture vous procure.

« Vous avez l'eau à la bouche parce que vous sentez quelque chose qui vous ramène à votre enfance ou que vous mangez quelque chose qui a une sensation en bouche merveilleuse. Savourer des saveurs et faire un événement en mangeant vous permet de reconnaître la satiété et d'arrêter de manger lorsque votre corps en a assez », explique Sullivan.

« Alors, prenez ce morceau de gâteau au fromage. Lorsque vous appréciez vraiment ces premières bouchées, vous constaterez peut-être que vous n'avez pas besoin de tout manger.

Manger en pleine conscience signifie également planifier à l'avance. « Si vous savez que vous allez avoir un dîner plus extravagant, prenez peut-être un déjeuner plus léger ou augmentez votre activité tout au long de la journée. Ou regardez le menu avant d'aller au restaurant pour savoir ce que vous voulez. Être attentif à vos choix signifie qu'obtenir 300 calories supplémentaires par jour ne fera pas ou ne détruira pas votre régime.

3. Soyez cohérent

Lorsqu'il s'agit de prendre du poids, il ne s'agit pas seulement de ce que vous mangez, mais de la régularité avec laquelle vous mangez. « Les gens ont tendance à conserver toutes leurs calories pour la nuit, ils ne mangent donc rien pendant la journée. Puis, au moment où le dîner arrive, ils sont affamés. Mais le corps ne peut pas manger en pleine conscience car il a juste besoin de nourriture », explique Sullivan. « Vous avez tellement faim physiquement que vous avez trop mangé la nourriture que vous ne vous êtes pas autorisé à manger tout au long de la journée. »

Au lieu de cela, commencez votre journée par un petit-déjeuner bien équilibré et ne sautez pas de repas. Être cohérent vous donne plus de maîtrise de vous-même dans vos choix alimentaires et dans le moment présent.

4. Commencer un journal alimentaire

Ne sous-estimez pas la puissance d'un visuel. « J'ai eu un client qui a pris du poids au cours de la dernière année et j'ai juré qu'il mangeait tout de la même manière. Lorsqu'ils ont commencé à consigner leur nourriture, nous avons vu qu'ils avaient ajouté une nouvelle routine de collations nocturnes. Si vous pouvez le voir, alors vous pouvez le changer.

5. Adoptez des habitudes saines

Sullivan recommande d'intégrer des habitudes saines dans votre vie. « Une étude a comparé les parents qui buvaient des boissons riches en sucre et ceux qui n'en buvaient pas. Les parents qui buvaient des boissons sucrées avaient une incidence beaucoup plus élevée d'obésité, tout comme leurs enfants d'âge scolaire. Et environ 70 ou 80% des personnes obèses pendant leur enfance seront obèses à l'âge adulte », rapporte-t-elle. "L'un des principaux moyens d'éviter cela est d'éviter les calories supplémentaires provenant du sucre."

Une bonne habitude saine pour les collations et les repas, selon Sullivan, consiste à inclure 5 portions de légumes et/ou de fruits par jour. Cela peut vous aider à vous sentir rassasié avec des articles volumineux et faibles en calories.

L'exercice est une autre habitude saine qui vous aidera. « Mais ne le faites pas pour brûler les calories que vous avez mangées. Faites-le pour garder un corps sain.

6. Ralentissez

Lorsque vous mangez, votre cerveau et votre estomac discutent, mais cela peut prendre un certain temps. « Il faut 20 à 25 minutes à votre cerveau pour vous donner cette sensation de satiété et à votre estomac pour se distendre. Lorsque vous mangez trop vite, vous ne reconnaissez pas la satiété avant de trop manger.

Pour voir ce processus en action, ne cherchez pas plus loin que Thanksgiving. «Les gens mangent une assiette entière de nourriture en 10 minutes, puis en reçoivent une deuxième car ils ne se sentent pas encore rassasiés. Ensuite, ils mangent un morceau de tarte, et tout à coup, le coma alimentaire frappe.

En fin de compte, Sullivan dit qu'il est important de se libérer des règles alimentaires à l'ancienne. Il n'y a pas de « mauvais » aliments, alors mangez-les avec modération lorsque l'envie vous prend, même en semaine. La nourriture peut être à la fois un carburant et un plaisir, et il est essentiel de rester cohérent avec vos habitudes alimentaires tout au long de la semaine.

La liberté alimentaire vous offre plus de choix et moins de raisons de vous gaver le week-end. « Si vous ressentez toujours une urgence ou une compulsion à manger, vous souffrez peut-être d'un trouble de l'hyperphagie boulimique pour lequel un psychologue du comportement ou un médecin pourrait vous aider. Mais souvent, il s'agit de vous préparer à être en bonne santé et de ne pas en faire trop. Rien n'est interdit si vous êtes conscient de ce que vous faites.


Comment arrêter de trop manger le week-end

Vous aimez manger sainement en semaine, mais le week-end ? Eh bien, c'est une autre histoire.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

« La semaine apporte souvent du stress et une mentalité diététique stricte. Ensuite, le week-end est synonyme de détente. Les gens associent souvent manger et manger au soulagement du stress », explique la diététiste Lauren Sullivan, RD.

Mais elle a l'antidote aux crises de boulimie du week-end. Suivez ses conseils pour manger sainement tout au long de la semaine.

Pourquoi est-ce que je mange autant le week-end ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens mangent et boivent trop le week-end. Et curieusement, Sullivan dit que la culture de l'alimentation est souvent à blâmer.

"Les gens sont tellement en phase avec le fait d'être enrégimentés sur la façon dont ils mangent pendant la semaine que cela leur donne la liberté perçue le week-end de manger ce qu'ils veulent", dit-elle. "Certaines personnes les appellent" jours de triche ". D'autres disent:" C'est mon jour de congé, donc je ne devrais pas avoir à y penser. " Cela soulage la pression. "

Six façons d'arrêter de trop manger le week-end

Sullivan dit que c'est un mythe que vous devez manger comme un oiseau pour maintenir un mode de vie et un poids sains. Au lieu de cela, adoptez ces six habitudes pour vous transformer en un guerrier mangeant le week-end.

1. Dites simplement non aux repas frauduleux

Pas de repas de triche ? Dis que ce n'est pas le cas. Mais avant de fermer la fenêtre de votre navigateur, Sullivan dit qu'il s'agit plus de manger régulièrement que d'interdire certains aliments.

« Les repas de triche ne sont pas bons pour votre corps. Ils peuvent entraîner des crises de boulimie et de suralimentation le week-end, ce qui n'est pas sain. Les personnes qui mangent trop peuvent devenir physiquement gonflées et se sentir malades. Ils peuvent également développer des troubles de l'alimentation », explique Sullivan. "Lorsque vous devenez compulsif à l'idée d'être strict pendant la semaine, cela vous prépare à un jeu pour tous, ce qui n'est pas sain pour votre corps ou votre état mental."

Il est également difficile pour votre corps de traiter trop de calories à la fois. Au lieu de cela, le corps les stocke. "Donc, vous passez de ces périodes où votre corps obtient ce dont il a besoin et a un métabolisme cohérent au mode de stockage, c'est ainsi que les gens prennent du poids."

La solution? Prenez une petite gâterie quand vous le souhaitez tout au long de la semaine. Ensuite, vous serez moins susceptible d'aller trop loin le week-end.

2. Pratiquez une alimentation consciente

Manger en pleine conscience signifie ne pas écharper votre nourriture aussi vite que possible, mais plutôt ralentir et profiter des bonnes vibrations que votre nourriture vous procure.

« Vous avez l'eau à la bouche parce que vous sentez quelque chose qui vous ramène à votre enfance ou que vous mangez quelque chose qui a une sensation en bouche merveilleuse. Savourer des saveurs et faire un événement en mangeant vous permet de reconnaître la satiété et d'arrêter de manger lorsque votre corps en a assez », explique Sullivan.

« Alors, prenez ce morceau de gâteau au fromage. Lorsque vous appréciez vraiment ces premières bouchées, vous constaterez peut-être que vous n'avez pas besoin de tout manger.

Manger en pleine conscience signifie également planifier à l'avance. « Si vous savez que vous allez avoir un dîner plus extravagant, prenez peut-être un déjeuner plus léger ou augmentez votre activité tout au long de la journée. Ou regardez le menu avant d'aller au restaurant pour savoir ce que vous voulez. Être attentif à vos choix signifie qu'obtenir 300 calories supplémentaires par jour ne fera pas ou ne détruira pas votre régime.

3. Soyez cohérent

Quand il s'agit de prendre du poids, il ne s'agit pas seulement de ce que vous mangez, mais de la régularité avec laquelle vous mangez. « Les gens ont tendance à conserver toutes leurs calories pour la nuit, ils ne mangent donc rien pendant la journée. Puis, au moment où le dîner arrive, ils sont affamés. Mais le corps ne peut pas manger en pleine conscience car il a juste besoin de nourriture », explique Sullivan. « Vous avez tellement faim physiquement que vous avez trop mangé la nourriture que vous ne vous êtes pas permis de manger tout au long de la journée. »

Au lieu de cela, commencez votre journée par un petit-déjeuner bien équilibré et ne sautez pas de repas. Être cohérent vous donne plus de maîtrise de vous-même dans vos choix alimentaires et dans le moment.

4. Commencer un journal alimentaire

Ne sous-estimez pas la puissance d'un visuel. « J'ai eu un client qui a pris du poids au cours de la dernière année et j'ai juré qu'il mangeait tout de la même manière. Lorsqu'ils ont commencé à consigner leur nourriture, nous avons vu qu'ils avaient ajouté une nouvelle routine de collations nocturnes. Si vous pouvez le voir, alors vous pouvez le changer.

5. Adoptez des habitudes saines

Sullivan recommande d'intégrer des habitudes saines dans votre vie. « Une étude a comparé les parents qui buvaient des boissons riches en sucre et ceux qui n'en buvaient pas. Les parents qui buvaient des boissons sucrées avaient une incidence beaucoup plus élevée d'obésité, tout comme leurs enfants d'âge scolaire. Et environ 70 ou 80% des personnes obèses pendant leur enfance seront obèses à l'âge adulte », rapporte-t-elle. "L'un des principaux moyens d'éviter cela est d'éviter les calories supplémentaires provenant du sucre."

Une bonne habitude saine pour les collations et les repas, selon Sullivan, consiste à inclure 5 portions de légumes et/ou de fruits par jour. Cela peut vous aider à vous sentir rassasié avec des articles volumineux et faibles en calories.

L'exercice est une autre habitude saine qui vous aidera. "Mais ne le faites pas pour brûler les calories que vous avez mangées. Faites-le pour garder un corps sain.

6. Ralentissez

Lorsque vous mangez, votre cerveau et votre estomac discutent, mais cela peut prendre un certain temps. « Il faut 20 à 25 minutes à votre cerveau pour vous donner cette sensation de satiété et à votre estomac pour se distendre. Lorsque vous mangez trop vite, vous ne reconnaissez pas la satiété avant de trop manger.

Pour voir ce processus en action, ne cherchez pas plus loin que Thanksgiving. «Les gens mangent une assiette entière de nourriture en 10 minutes, puis en reçoivent une deuxième car ils ne se sentent pas encore rassasiés. Ensuite, ils mangent un morceau de tarte, et tout à coup, le coma alimentaire frappe.

En fin de compte, Sullivan dit qu'il est important de se libérer des règles alimentaires à l'ancienne. Il n'y a pas de « mauvais » aliments, alors mangez-les avec modération lorsque l'envie vous prend, même en semaine. La nourriture peut être à la fois un carburant et un plaisir, et il est essentiel de rester cohérent avec vos habitudes alimentaires tout au long de la semaine.

La liberté alimentaire vous offre plus de choix et moins de raisons de vous gaver le week-end. « Si vous ressentez toujours une urgence ou une compulsion à manger, vous souffrez peut-être d'un trouble de l'hyperphagie boulimique pour lequel un psychologue du comportement ou un médecin pourrait vous aider. Mais souvent, il s'agit de vous préparer à être en bonne santé et de ne pas en faire trop. Rien n'est interdit si vous êtes conscient de ce que vous faites.


Comment arrêter de trop manger le week-end

Vous aimez manger sainement en semaine, mais le week-end ? Eh bien, c'est une autre histoire.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

« La semaine apporte souvent du stress et une mentalité diététique stricte. Ensuite, le week-end est synonyme de détente. Les gens associent souvent manger et manger au soulagement du stress », explique la diététiste Lauren Sullivan, RD.

Mais elle a l'antidote aux crises de boulimie du week-end. Suivez ses conseils pour manger sainement tout au long de la semaine.

Pourquoi est-ce que je mange autant le week-end ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens mangent et boivent trop le week-end. Et curieusement, Sullivan dit que la culture de l'alimentation est souvent à blâmer.

"Les gens sont tellement en phase avec le fait d'être enrégimentés sur la façon dont ils mangent pendant la semaine que cela leur donne la liberté perçue le week-end de manger ce qu'ils veulent", dit-elle. "Certaines personnes les appellent" jours de triche ". D'autres disent:" C'est mon jour de congé, donc je ne devrais pas avoir à y penser. " Cela soulage la pression. "

Six façons d'arrêter de trop manger le week-end

Sullivan dit que c'est un mythe que vous devez manger comme un oiseau pour maintenir un mode de vie et un poids sains. Au lieu de cela, adoptez ces six habitudes pour vous transformer en un guerrier mangeant le week-end.

1. Dites simplement non aux repas frauduleux

Pas de repas de triche ? Dis que ce n'est pas le cas. Mais avant de fermer la fenêtre de votre navigateur, Sullivan dit qu'il s'agit plus de manger régulièrement que d'interdire certains aliments.

« Les repas de triche ne sont pas bons pour votre corps. Ils peuvent entraîner des crises de boulimie et de suralimentation le week-end, ce qui n'est pas sain. Les personnes qui mangent trop peuvent devenir physiquement gonflées et se sentir malades. Ils peuvent également développer des troubles de l'alimentation », explique Sullivan. "Lorsque vous devenez compulsif à l'idée d'être strict pendant la semaine, cela vous prépare à un jeu pour tous, ce qui n'est pas sain pour votre corps ou votre état mental."

Il est également difficile pour votre corps de traiter trop de calories à la fois. Au lieu de cela, le corps les stocke. "Donc, vous passez de ces périodes où votre corps obtient ce dont il a besoin et a un métabolisme cohérent au mode de stockage, c'est ainsi que les gens prennent du poids."

La solution? Prenez une petite gâterie quand vous le souhaitez tout au long de la semaine. Ensuite, vous serez moins susceptible d'aller trop loin le week-end.

2. Pratiquez une alimentation consciente

Manger en pleine conscience signifie ne pas écharper votre nourriture aussi vite que possible, mais plutôt ralentir et profiter des bonnes vibrations que votre nourriture vous procure.

« Vous avez l'eau à la bouche parce que vous sentez quelque chose qui vous ramène à votre enfance ou que vous mangez quelque chose qui a une sensation en bouche merveilleuse. Savourer des saveurs et faire un événement en mangeant vous permet de reconnaître la satiété et d'arrêter de manger lorsque votre corps en a assez », explique Sullivan.

« Alors, prenez ce morceau de gâteau au fromage. Lorsque vous appréciez vraiment ces premières bouchées, vous constaterez peut-être que vous n'avez pas besoin de tout manger.

Manger en pleine conscience signifie également planifier à l'avance. « Si vous savez que vous allez avoir un dîner plus extravagant, prenez peut-être un déjeuner plus léger ou augmentez votre activité tout au long de la journée. Ou regardez le menu avant d'aller au restaurant pour savoir ce que vous voulez. Être attentif à vos choix signifie qu'obtenir 300 calories supplémentaires par jour ne fera pas ou ne détruira pas votre régime.

3. Soyez cohérent

Quand il s'agit de prendre du poids, il ne s'agit pas seulement de ce que vous mangez, mais de la régularité avec laquelle vous mangez. « Les gens ont tendance à conserver toutes leurs calories pour la nuit, ils ne mangent donc rien pendant la journée. Puis, au moment où le dîner arrive, ils sont affamés. Mais le corps ne peut pas manger en pleine conscience car il a juste besoin de nourriture », explique Sullivan. « Vous avez tellement faim physiquement que vous avez trop mangé la nourriture que vous ne vous êtes pas permis de manger tout au long de la journée. »

Au lieu de cela, commencez votre journée par un petit-déjeuner bien équilibré et ne sautez pas de repas. Être cohérent vous donne plus de maîtrise de vous-même dans vos choix alimentaires et dans le moment.

4. Commencer un journal alimentaire

Ne sous-estimez pas la puissance d'un visuel. « J'ai eu un client qui a pris du poids au cours de la dernière année et j'ai juré qu'il mangeait tout de la même manière. Lorsqu'ils ont commencé à consigner leur nourriture, nous avons vu qu'ils avaient ajouté une nouvelle routine de collations nocturnes. Si vous pouvez le voir, alors vous pouvez le changer.

5. Adoptez des habitudes saines

Sullivan recommande d'intégrer des habitudes saines dans votre vie. « Une étude a comparé les parents qui buvaient des boissons riches en sucre et ceux qui n'en buvaient pas. Les parents qui buvaient des boissons sucrées avaient une incidence beaucoup plus élevée d'obésité, tout comme leurs enfants d'âge scolaire. Et environ 70 ou 80% des personnes obèses pendant leur enfance seront obèses à l'âge adulte », rapporte-t-elle. "L'un des principaux moyens d'éviter cela est d'éviter les calories supplémentaires provenant du sucre."

Une bonne habitude saine pour les collations et les repas, selon Sullivan, consiste à inclure 5 portions de légumes et/ou de fruits par jour. Cela peut vous aider à vous sentir rassasié avec des articles volumineux et faibles en calories.

L'exercice est une autre habitude saine qui vous aidera. « Mais ne le faites pas pour brûler les calories que vous avez mangées. Faites-le pour garder un corps sain.

6. Ralentissez

Lorsque vous mangez, votre cerveau et votre estomac discutent, mais cela peut prendre un certain temps. « Il faut 20 à 25 minutes à votre cerveau pour vous donner cette sensation de satiété et à votre estomac pour se distendre. Lorsque vous mangez trop vite, vous ne reconnaissez pas la satiété avant de trop manger.

Pour voir ce processus en action, ne cherchez pas plus loin que Thanksgiving. «Les gens mangent une assiette entière de nourriture en 10 minutes, puis en reçoivent une deuxième car ils ne se sentent pas encore rassasiés. Ensuite, ils mangent un morceau de tarte, et tout à coup, le coma alimentaire frappe.

En fin de compte, Sullivan dit qu'il est important de se libérer des règles alimentaires à l'ancienne. Il n'y a pas de « mauvais » aliments, alors mangez-les avec modération lorsque l'envie vous prend, même en semaine. La nourriture peut être à la fois un carburant et un plaisir, et il est essentiel de rester cohérent avec vos habitudes alimentaires tout au long de la semaine.

La liberté alimentaire vous offre plus de choix et moins de raisons de vous gaver le week-end. « Si vous ressentez toujours une urgence ou une compulsion à manger, vous souffrez peut-être d'un trouble de l'hyperphagie boulimique pour lequel un psychologue du comportement ou un médecin pourrait vous aider. Mais souvent, il s'agit de vous préparer à être en bonne santé et de ne pas en faire trop. Rien n'est interdit si vous êtes conscient de ce que vous faites.


Comment arrêter de trop manger le week-end

Vous aimez manger sainement en semaine, mais le week-end ? Eh bien, c'est une autre histoire.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

« La semaine apporte souvent du stress et une mentalité diététique stricte. Ensuite, le week-end est synonyme de détente. Les gens associent souvent manger et manger au soulagement du stress », explique la diététiste Lauren Sullivan, RD.

Mais elle a l'antidote aux crises de boulimie du week-end. Suivez ses conseils pour manger sainement tout au long de la semaine.

Pourquoi est-ce que je mange autant le week-end ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens mangent et boivent trop le week-end. Et curieusement, Sullivan dit que la culture de l'alimentation est souvent à blâmer.

"Les gens sont tellement en phase avec le fait d'être enrégimentés sur la façon dont ils mangent pendant la semaine que cela leur donne la liberté perçue le week-end de manger ce qu'ils veulent", dit-elle. "Certaines personnes les appellent" jours de triche ". D'autres disent:" C'est mon jour de congé, donc je ne devrais pas avoir à y penser. " Cela soulage la pression. "

Six façons d'arrêter de trop manger le week-end

Sullivan dit que c'est un mythe que vous devez manger comme un oiseau pour maintenir un mode de vie et un poids sains. Au lieu de cela, adoptez ces six habitudes pour vous transformer en un guerrier mangeant le week-end.

1. Dites simplement non aux repas frauduleux

Pas de repas de triche ? Dis que ce n'est pas le cas. Mais avant de fermer la fenêtre de votre navigateur, Sullivan dit qu'il s'agit plus de manger régulièrement que d'interdire certains aliments.

« Les repas de triche ne sont pas bons pour votre corps. Ils peuvent entraîner des crises de boulimie et de suralimentation le week-end, ce qui n'est pas sain. Les personnes qui mangent trop peuvent devenir physiquement gonflées et se sentir malades. Ils peuvent également développer des troubles de l'alimentation », explique Sullivan. "Lorsque vous devenez compulsif à l'idée d'être strict pendant la semaine, cela vous prépare à un jeu pour tous, ce qui n'est pas sain pour votre corps ou votre état mental."

Il est également difficile pour votre corps de traiter trop de calories à la fois. Au lieu de cela, le corps les stocke. "Donc, vous passez de ces périodes où votre corps obtient ce dont il a besoin et a un métabolisme cohérent au mode de stockage, c'est ainsi que les gens prennent du poids."

La solution? Prenez une petite gâterie quand vous le souhaitez tout au long de la semaine. Ensuite, vous serez moins susceptible d'aller trop loin le week-end.

2. Pratiquez une alimentation consciente

Manger en pleine conscience signifie ne pas écharper votre nourriture aussi vite que possible, mais plutôt ralentir et profiter des bonnes vibrations que votre nourriture vous procure.

« Vous avez l'eau à la bouche parce que vous sentez quelque chose qui vous ramène à votre enfance ou que vous mangez quelque chose qui a une sensation en bouche merveilleuse. Savourer des saveurs et faire un événement en mangeant vous permet de reconnaître la satiété et d'arrêter de manger lorsque votre corps en a assez », explique Sullivan.

« Alors, prenez ce morceau de gâteau au fromage. Lorsque vous appréciez vraiment ces premières bouchées, vous constaterez peut-être que vous n'avez pas besoin de tout manger.

Manger en pleine conscience signifie également planifier à l'avance. « Si vous savez que vous allez avoir un dîner plus extravagant, prenez peut-être un déjeuner plus léger ou augmentez votre activité tout au long de la journée. Ou regardez le menu avant d'aller au restaurant pour savoir ce que vous voulez. Être attentif à vos choix signifie qu'obtenir 300 calories supplémentaires par jour ne fera pas ou ne détruira pas votre régime.

3. Soyez cohérent

Quand il s'agit de prendre du poids, il ne s'agit pas seulement de ce que vous mangez, mais de la régularité avec laquelle vous mangez. « Les gens ont tendance à conserver toutes leurs calories pour la nuit, ils ne mangent donc rien pendant la journée. Puis, au moment où le dîner arrive, ils sont affamés. Mais le corps ne peut pas manger en pleine conscience car il a juste besoin de nourriture », explique Sullivan. « Vous avez tellement faim physiquement que vous avez trop mangé la nourriture que vous ne vous êtes pas permis de manger tout au long de la journée. »

Au lieu de cela, commencez votre journée par un petit-déjeuner bien équilibré et ne sautez pas de repas. Être cohérent vous donne plus de maîtrise de vous-même dans vos choix alimentaires et dans le moment présent.

4. Commencer un journal alimentaire

Ne sous-estimez pas la puissance d'un visuel. “I had a client who gained weight over the last year, and swore they were eating everything the same. When they started logging their food, we saw that they had added a new nighttime snack routine. If you can see it, then you can change it.”

5. Adopt healthy habits

Sullivan recommends incorporating healthy habits into your life. “One study compared parents who drank sugar-laden drinks and those who didn’t. The parents who drank sugary beverages had a much higher incidence of obesity, as did their elementary school-aged kids. And about 70 or 80% of people who are obese as kids will have obesity in adulthood,” she reports. “One major way to prevent this is to avoid extra calories from sugar.”

A great healthy habit for snacks and meals, Sullivan says, is to include 5 portions of vegetables and/or fruits per day. That can help you feel full on bulky, low-calorie items.

Exercise is another healthy habit that will help. “But don’t do it to burn off the calories you ate. Do it to keep a healthy body.”

6. Slow down

When you eat, your brain and stomach are having a conversation — but it can take a while. “It takes 20 to 25 minutes for your brain to give you that satiety feeling and your stomach to distend. When you eat too quickly, you don’t recognize fullness before you overeat.”

To see this process in action, look no further than Thanksgiving. “People eat a whole plate of food in 10 minutes and then have a second helping because they don’t feel full yet. Then they eat a piece of pie, and suddenly, the food coma hits.”

Ultimately, Sullivan says it’s important to liberate yourself from old-fashioned food rules. There are no “bad” foods, so eat them in moderation when the mood strikes — even on weekdays. Food can be both fuel and fun, and staying consistent with your eating habits throughout the week is key.

Food freedom gives you more choices — and fewer reasons to weekend binge eat. “If you still feel an urgency or compulsion to eat, you may have a binge eating disorder that a behavioral psychologist or doctor could help you with. But often, it’s a matter of setting yourself up to be healthy and not go overboard. Nothing’s off limits if you’re mindful about what you’re doing.”


How to Stop Overeating on Weekends

You’re good about eating healthy during the week, but on the weekends? Well, that’s another story.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

“The week often brings stress and a strict diet mentality. Then the weekend signals relaxation. People often associate eating and food with stress relief,” says registered dietitian Lauren Sullivan, RD.

But she has the antidote to weekend binge eating. Follow her tips for healthy eating all week long.

Why do I eat so much on the weekends?

There are many reasons people eat and drink too much on weekends. And interestingly, Sullivan says that diet culture is often to blame.

“People get so in tune with being regimented about how they eat during the week that it gives them perceived freedom on the weekends to eat whatever the heck they want to,” she says. “Some people call them ‘cheat days.’ Others say, ‘It’s my day off, so I shouldn’t have to think about it.’ It takes the pressure off.”

Six ways to stop weekend overeating

Sullivan says it’s a myth that you have to eat like a bird to maintain a healthy lifestyle and weight. Instead, adopt these six habits to transform into a weekend eating warrior.

1. Just say no to cheat meals

No cheat meals? Say it ’aint so. But before you close your browser window, Sullivan says it’s more about eating consistently than banning certain foods.

“Cheat meals are not good for your body. They can lead to weekend binge eating and overeating, which is not healthy. People who overeat can become physically bloated and feel sick. They can also develop eating disorders,” Sullivan explains. “When you get compulsive about being strict during the week, it sets you up for a free-for-all, which is not healthy for your body or mental state.”

It’s also hard for your body to process too many calories at once. Instead, the body stores them. “So you go from these periods of your body getting what it needs and having a consistent metabolism to storage mode, which is how people gain weight.”

La solution? Have a small treat when you want to throughout the week. Then, you’ll be less likely to go overboard on weekends.

2. Practice mindful eating

Mindful eating means not scarfing your food as fast as possible but, rather, slowing down and enjoying the good vibes that your food gives you.

“Your mouth waters because you smell something that takes you back to your childhood, or you eat something that has a wonderful mouthfeel. Savoring flavors and making an event of eating allows you to recognize fullness and stop eating when your body has had enough,” Sullivan says.

“So have that piece of cheesecake. When you truly enjoy those first few bites, you may find you don’t need to eat the whole thing.”

Mindful eating also means planning ahead. “If you know you’re going to have a more extravagant dinner, maybe have a lighter lunch or increase your activity throughout the day. Or look at the menu before you go to a restaurant to figure out what you want. Being mindful about your choices means getting an extra 300 calories in a day won’t make or break your diet.”

3. Be consistent

When it comes to weight gain, it’s not just what you eat, but how consistently you eat. “People tend to save all their calories for nighttime, so they don’t eat anything throughout the day. Then, by the time dinner rolls around, they’re famished. But the body can’t mindfully eat because it just needs food,” says Sullivan. “You’re so physically hungry that you overeat the food you didn’t allow yourself to eat throughout the day.”

Instead, start your day with a well-balanced breakfast and don’t skip meals. Being consistent gives you more self-control in your food choices and the moment.

4. Start a food journal

Don’t underestimate the power of a visual. “I had a client who gained weight over the last year, and swore they were eating everything the same. When they started logging their food, we saw that they had added a new nighttime snack routine. If you can see it, then you can change it.”

5. Adopt healthy habits

Sullivan recommends incorporating healthy habits into your life. “One study compared parents who drank sugar-laden drinks and those who didn’t. The parents who drank sugary beverages had a much higher incidence of obesity, as did their elementary school-aged kids. And about 70 or 80% of people who are obese as kids will have obesity in adulthood,” she reports. “One major way to prevent this is to avoid extra calories from sugar.”

A great healthy habit for snacks and meals, Sullivan says, is to include 5 portions of vegetables and/or fruits per day. That can help you feel full on bulky, low-calorie items.

Exercise is another healthy habit that will help. “But don’t do it to burn off the calories you ate. Do it to keep a healthy body.”

6. Slow down

When you eat, your brain and stomach are having a conversation — but it can take a while. “It takes 20 to 25 minutes for your brain to give you that satiety feeling and your stomach to distend. When you eat too quickly, you don’t recognize fullness before you overeat.”

To see this process in action, look no further than Thanksgiving. “People eat a whole plate of food in 10 minutes and then have a second helping because they don’t feel full yet. Then they eat a piece of pie, and suddenly, the food coma hits.”

Ultimately, Sullivan says it’s important to liberate yourself from old-fashioned food rules. There are no “bad” foods, so eat them in moderation when the mood strikes — even on weekdays. Food can be both fuel and fun, and staying consistent with your eating habits throughout the week is key.

Food freedom gives you more choices — and fewer reasons to weekend binge eat. “If you still feel an urgency or compulsion to eat, you may have a binge eating disorder that a behavioral psychologist or doctor could help you with. But often, it’s a matter of setting yourself up to be healthy and not go overboard. Nothing’s off limits if you’re mindful about what you’re doing.”


How to Stop Overeating on Weekends

You’re good about eating healthy during the week, but on the weekends? Well, that’s another story.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

“The week often brings stress and a strict diet mentality. Then the weekend signals relaxation. People often associate eating and food with stress relief,” says registered dietitian Lauren Sullivan, RD.

But she has the antidote to weekend binge eating. Follow her tips for healthy eating all week long.

Why do I eat so much on the weekends?

There are many reasons people eat and drink too much on weekends. And interestingly, Sullivan says that diet culture is often to blame.

“People get so in tune with being regimented about how they eat during the week that it gives them perceived freedom on the weekends to eat whatever the heck they want to,” she says. “Some people call them ‘cheat days.’ Others say, ‘It’s my day off, so I shouldn’t have to think about it.’ It takes the pressure off.”

Six ways to stop weekend overeating

Sullivan says it’s a myth that you have to eat like a bird to maintain a healthy lifestyle and weight. Instead, adopt these six habits to transform into a weekend eating warrior.

1. Just say no to cheat meals

No cheat meals? Say it ’aint so. But before you close your browser window, Sullivan says it’s more about eating consistently than banning certain foods.

“Cheat meals are not good for your body. They can lead to weekend binge eating and overeating, which is not healthy. People who overeat can become physically bloated and feel sick. They can also develop eating disorders,” Sullivan explains. “When you get compulsive about being strict during the week, it sets you up for a free-for-all, which is not healthy for your body or mental state.”

It’s also hard for your body to process too many calories at once. Instead, the body stores them. “So you go from these periods of your body getting what it needs and having a consistent metabolism to storage mode, which is how people gain weight.”

La solution? Have a small treat when you want to throughout the week. Then, you’ll be less likely to go overboard on weekends.

2. Practice mindful eating

Mindful eating means not scarfing your food as fast as possible but, rather, slowing down and enjoying the good vibes that your food gives you.

“Your mouth waters because you smell something that takes you back to your childhood, or you eat something that has a wonderful mouthfeel. Savoring flavors and making an event of eating allows you to recognize fullness and stop eating when your body has had enough,” Sullivan says.

“So have that piece of cheesecake. When you truly enjoy those first few bites, you may find you don’t need to eat the whole thing.”

Mindful eating also means planning ahead. “If you know you’re going to have a more extravagant dinner, maybe have a lighter lunch or increase your activity throughout the day. Or look at the menu before you go to a restaurant to figure out what you want. Being mindful about your choices means getting an extra 300 calories in a day won’t make or break your diet.”

3. Be consistent

When it comes to weight gain, it’s not just what you eat, but how consistently you eat. “People tend to save all their calories for nighttime, so they don’t eat anything throughout the day. Then, by the time dinner rolls around, they’re famished. But the body can’t mindfully eat because it just needs food,” says Sullivan. “You’re so physically hungry that you overeat the food you didn’t allow yourself to eat throughout the day.”

Instead, start your day with a well-balanced breakfast and don’t skip meals. Being consistent gives you more self-control in your food choices and the moment.

4. Start a food journal

Don’t underestimate the power of a visual. “I had a client who gained weight over the last year, and swore they were eating everything the same. When they started logging their food, we saw that they had added a new nighttime snack routine. If you can see it, then you can change it.”

5. Adopt healthy habits

Sullivan recommends incorporating healthy habits into your life. “One study compared parents who drank sugar-laden drinks and those who didn’t. The parents who drank sugary beverages had a much higher incidence of obesity, as did their elementary school-aged kids. And about 70 or 80% of people who are obese as kids will have obesity in adulthood,” she reports. “One major way to prevent this is to avoid extra calories from sugar.”

A great healthy habit for snacks and meals, Sullivan says, is to include 5 portions of vegetables and/or fruits per day. That can help you feel full on bulky, low-calorie items.

Exercise is another healthy habit that will help. “But don’t do it to burn off the calories you ate. Do it to keep a healthy body.”

6. Slow down

When you eat, your brain and stomach are having a conversation — but it can take a while. “It takes 20 to 25 minutes for your brain to give you that satiety feeling and your stomach to distend. When you eat too quickly, you don’t recognize fullness before you overeat.”

To see this process in action, look no further than Thanksgiving. “People eat a whole plate of food in 10 minutes and then have a second helping because they don’t feel full yet. Then they eat a piece of pie, and suddenly, the food coma hits.”

Ultimately, Sullivan says it’s important to liberate yourself from old-fashioned food rules. There are no “bad” foods, so eat them in moderation when the mood strikes — even on weekdays. Food can be both fuel and fun, and staying consistent with your eating habits throughout the week is key.

Food freedom gives you more choices — and fewer reasons to weekend binge eat. “If you still feel an urgency or compulsion to eat, you may have a binge eating disorder that a behavioral psychologist or doctor could help you with. But often, it’s a matter of setting yourself up to be healthy and not go overboard. Nothing’s off limits if you’re mindful about what you’re doing.”


How to Stop Overeating on Weekends

You’re good about eating healthy during the week, but on the weekends? Well, that’s another story.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

“The week often brings stress and a strict diet mentality. Then the weekend signals relaxation. People often associate eating and food with stress relief,” says registered dietitian Lauren Sullivan, RD.

But she has the antidote to weekend binge eating. Follow her tips for healthy eating all week long.

Why do I eat so much on the weekends?

There are many reasons people eat and drink too much on weekends. And interestingly, Sullivan says that diet culture is often to blame.

“People get so in tune with being regimented about how they eat during the week that it gives them perceived freedom on the weekends to eat whatever the heck they want to,” she says. “Some people call them ‘cheat days.’ Others say, ‘It’s my day off, so I shouldn’t have to think about it.’ It takes the pressure off.”

Six ways to stop weekend overeating

Sullivan says it’s a myth that you have to eat like a bird to maintain a healthy lifestyle and weight. Instead, adopt these six habits to transform into a weekend eating warrior.

1. Just say no to cheat meals

No cheat meals? Say it ’aint so. But before you close your browser window, Sullivan says it’s more about eating consistently than banning certain foods.

“Cheat meals are not good for your body. They can lead to weekend binge eating and overeating, which is not healthy. People who overeat can become physically bloated and feel sick. They can also develop eating disorders,” Sullivan explains. “When you get compulsive about being strict during the week, it sets you up for a free-for-all, which is not healthy for your body or mental state.”

It’s also hard for your body to process too many calories at once. Instead, the body stores them. “So you go from these periods of your body getting what it needs and having a consistent metabolism to storage mode, which is how people gain weight.”

La solution? Have a small treat when you want to throughout the week. Then, you’ll be less likely to go overboard on weekends.

2. Practice mindful eating

Mindful eating means not scarfing your food as fast as possible but, rather, slowing down and enjoying the good vibes that your food gives you.

“Your mouth waters because you smell something that takes you back to your childhood, or you eat something that has a wonderful mouthfeel. Savoring flavors and making an event of eating allows you to recognize fullness and stop eating when your body has had enough,” Sullivan says.

“So have that piece of cheesecake. When you truly enjoy those first few bites, you may find you don’t need to eat the whole thing.”

Mindful eating also means planning ahead. “If you know you’re going to have a more extravagant dinner, maybe have a lighter lunch or increase your activity throughout the day. Or look at the menu before you go to a restaurant to figure out what you want. Being mindful about your choices means getting an extra 300 calories in a day won’t make or break your diet.”

3. Be consistent

When it comes to weight gain, it’s not just what you eat, but how consistently you eat. “People tend to save all their calories for nighttime, so they don’t eat anything throughout the day. Then, by the time dinner rolls around, they’re famished. But the body can’t mindfully eat because it just needs food,” says Sullivan. “You’re so physically hungry that you overeat the food you didn’t allow yourself to eat throughout the day.”

Instead, start your day with a well-balanced breakfast and don’t skip meals. Being consistent gives you more self-control in your food choices and the moment.

4. Start a food journal

Don’t underestimate the power of a visual. “I had a client who gained weight over the last year, and swore they were eating everything the same. When they started logging their food, we saw that they had added a new nighttime snack routine. If you can see it, then you can change it.”

5. Adopt healthy habits

Sullivan recommends incorporating healthy habits into your life. “One study compared parents who drank sugar-laden drinks and those who didn’t. The parents who drank sugary beverages had a much higher incidence of obesity, as did their elementary school-aged kids. And about 70 or 80% of people who are obese as kids will have obesity in adulthood,” she reports. “One major way to prevent this is to avoid extra calories from sugar.”

A great healthy habit for snacks and meals, Sullivan says, is to include 5 portions of vegetables and/or fruits per day. That can help you feel full on bulky, low-calorie items.

Exercise is another healthy habit that will help. “But don’t do it to burn off the calories you ate. Do it to keep a healthy body.”

6. Slow down

When you eat, your brain and stomach are having a conversation — but it can take a while. “It takes 20 to 25 minutes for your brain to give you that satiety feeling and your stomach to distend. When you eat too quickly, you don’t recognize fullness before you overeat.”

To see this process in action, look no further than Thanksgiving. “People eat a whole plate of food in 10 minutes and then have a second helping because they don’t feel full yet. Then they eat a piece of pie, and suddenly, the food coma hits.”

Ultimately, Sullivan says it’s important to liberate yourself from old-fashioned food rules. There are no “bad” foods, so eat them in moderation when the mood strikes — even on weekdays. Food can be both fuel and fun, and staying consistent with your eating habits throughout the week is key.

Food freedom gives you more choices — and fewer reasons to weekend binge eat. “If you still feel an urgency or compulsion to eat, you may have a binge eating disorder that a behavioral psychologist or doctor could help you with. But often, it’s a matter of setting yourself up to be healthy and not go overboard. Nothing’s off limits if you’re mindful about what you’re doing.”


How to Stop Overeating on Weekends

You’re good about eating healthy during the week, but on the weekends? Well, that’s another story.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

“The week often brings stress and a strict diet mentality. Then the weekend signals relaxation. People often associate eating and food with stress relief,” says registered dietitian Lauren Sullivan, RD.

But she has the antidote to weekend binge eating. Follow her tips for healthy eating all week long.

Why do I eat so much on the weekends?

There are many reasons people eat and drink too much on weekends. And interestingly, Sullivan says that diet culture is often to blame.

“People get so in tune with being regimented about how they eat during the week that it gives them perceived freedom on the weekends to eat whatever the heck they want to,” she says. “Some people call them ‘cheat days.’ Others say, ‘It’s my day off, so I shouldn’t have to think about it.’ It takes the pressure off.”

Six ways to stop weekend overeating

Sullivan says it’s a myth that you have to eat like a bird to maintain a healthy lifestyle and weight. Instead, adopt these six habits to transform into a weekend eating warrior.

1. Just say no to cheat meals

No cheat meals? Say it ’aint so. But before you close your browser window, Sullivan says it’s more about eating consistently than banning certain foods.

“Cheat meals are not good for your body. They can lead to weekend binge eating and overeating, which is not healthy. People who overeat can become physically bloated and feel sick. They can also develop eating disorders,” Sullivan explains. “When you get compulsive about being strict during the week, it sets you up for a free-for-all, which is not healthy for your body or mental state.”

It’s also hard for your body to process too many calories at once. Instead, the body stores them. “So you go from these periods of your body getting what it needs and having a consistent metabolism to storage mode, which is how people gain weight.”

La solution? Have a small treat when you want to throughout the week. Then, you’ll be less likely to go overboard on weekends.

2. Practice mindful eating

Mindful eating means not scarfing your food as fast as possible but, rather, slowing down and enjoying the good vibes that your food gives you.

“Your mouth waters because you smell something that takes you back to your childhood, or you eat something that has a wonderful mouthfeel. Savoring flavors and making an event of eating allows you to recognize fullness and stop eating when your body has had enough,” Sullivan says.

“So have that piece of cheesecake. When you truly enjoy those first few bites, you may find you don’t need to eat the whole thing.”

Mindful eating also means planning ahead. “If you know you’re going to have a more extravagant dinner, maybe have a lighter lunch or increase your activity throughout the day. Or look at the menu before you go to a restaurant to figure out what you want. Being mindful about your choices means getting an extra 300 calories in a day won’t make or break your diet.”

3. Be consistent

When it comes to weight gain, it’s not just what you eat, but how consistently you eat. “People tend to save all their calories for nighttime, so they don’t eat anything throughout the day. Then, by the time dinner rolls around, they’re famished. But the body can’t mindfully eat because it just needs food,” says Sullivan. “You’re so physically hungry that you overeat the food you didn’t allow yourself to eat throughout the day.”

Instead, start your day with a well-balanced breakfast and don’t skip meals. Being consistent gives you more self-control in your food choices and the moment.

4. Start a food journal

Don’t underestimate the power of a visual. “I had a client who gained weight over the last year, and swore they were eating everything the same. When they started logging their food, we saw that they had added a new nighttime snack routine. If you can see it, then you can change it.”

5. Adopt healthy habits

Sullivan recommends incorporating healthy habits into your life. “One study compared parents who drank sugar-laden drinks and those who didn’t. The parents who drank sugary beverages had a much higher incidence of obesity, as did their elementary school-aged kids. And about 70 or 80% of people who are obese as kids will have obesity in adulthood,” she reports. “One major way to prevent this is to avoid extra calories from sugar.”

A great healthy habit for snacks and meals, Sullivan says, is to include 5 portions of vegetables and/or fruits per day. That can help you feel full on bulky, low-calorie items.

Exercise is another healthy habit that will help. “But don’t do it to burn off the calories you ate. Do it to keep a healthy body.”

6. Slow down

When you eat, your brain and stomach are having a conversation — but it can take a while. “It takes 20 to 25 minutes for your brain to give you that satiety feeling and your stomach to distend. When you eat too quickly, you don’t recognize fullness before you overeat.”

To see this process in action, look no further than Thanksgiving. “People eat a whole plate of food in 10 minutes and then have a second helping because they don’t feel full yet. Then they eat a piece of pie, and suddenly, the food coma hits.”

Ultimately, Sullivan says it’s important to liberate yourself from old-fashioned food rules. There are no “bad” foods, so eat them in moderation when the mood strikes — even on weekdays. Food can be both fuel and fun, and staying consistent with your eating habits throughout the week is key.

Food freedom gives you more choices — and fewer reasons to weekend binge eat. “If you still feel an urgency or compulsion to eat, you may have a binge eating disorder that a behavioral psychologist or doctor could help you with. But often, it’s a matter of setting yourself up to be healthy and not go overboard. Nothing’s off limits if you’re mindful about what you’re doing.”


How to Stop Overeating on Weekends

You’re good about eating healthy during the week, but on the weekends? Well, that’s another story.

La Cleveland Clinic est un centre médical universitaire à but non lucratif. La publicité sur notre site aide à soutenir notre mission. Nous n'approuvons pas les produits ou services autres que ceux de Cleveland Clinic. Politique

“The week often brings stress and a strict diet mentality. Then the weekend signals relaxation. People often associate eating and food with stress relief,” says registered dietitian Lauren Sullivan, RD.

But she has the antidote to weekend binge eating. Follow her tips for healthy eating all week long.

Why do I eat so much on the weekends?

There are many reasons people eat and drink too much on weekends. And interestingly, Sullivan says that diet culture is often to blame.

“People get so in tune with being regimented about how they eat during the week that it gives them perceived freedom on the weekends to eat whatever the heck they want to,” she says. “Some people call them ‘cheat days.’ Others say, ‘It’s my day off, so I shouldn’t have to think about it.’ It takes the pressure off.”

Six ways to stop weekend overeating

Sullivan says it’s a myth that you have to eat like a bird to maintain a healthy lifestyle and weight. Instead, adopt these six habits to transform into a weekend eating warrior.

1. Just say no to cheat meals

No cheat meals? Say it ’aint so. But before you close your browser window, Sullivan says it’s more about eating consistently than banning certain foods.

“Cheat meals are not good for your body. They can lead to weekend binge eating and overeating, which is not healthy. People who overeat can become physically bloated and feel sick. They can also develop eating disorders,” Sullivan explains. “When you get compulsive about being strict during the week, it sets you up for a free-for-all, which is not healthy for your body or mental state.”

It’s also hard for your body to process too many calories at once. Instead, the body stores them. “So you go from these periods of your body getting what it needs and having a consistent metabolism to storage mode, which is how people gain weight.”

La solution? Have a small treat when you want to throughout the week. Then, you’ll be less likely to go overboard on weekends.

2. Practice mindful eating

Mindful eating means not scarfing your food as fast as possible but, rather, slowing down and enjoying the good vibes that your food gives you.

“Your mouth waters because you smell something that takes you back to your childhood, or you eat something that has a wonderful mouthfeel. Savoring flavors and making an event of eating allows you to recognize fullness and stop eating when your body has had enough,” Sullivan says.

“So have that piece of cheesecake. When you truly enjoy those first few bites, you may find you don’t need to eat the whole thing.”

Mindful eating also means planning ahead. “If you know you’re going to have a more extravagant dinner, maybe have a lighter lunch or increase your activity throughout the day. Or look at the menu before you go to a restaurant to figure out what you want. Being mindful about your choices means getting an extra 300 calories in a day won’t make or break your diet.”

3. Be consistent

When it comes to weight gain, it’s not just what you eat, but how consistently you eat. “People tend to save all their calories for nighttime, so they don’t eat anything throughout the day. Then, by the time dinner rolls around, they’re famished. But the body can’t mindfully eat because it just needs food,” says Sullivan. “You’re so physically hungry that you overeat the food you didn’t allow yourself to eat throughout the day.”

Instead, start your day with a well-balanced breakfast and don’t skip meals. Being consistent gives you more self-control in your food choices and the moment.

4. Start a food journal

Don’t underestimate the power of a visual. “I had a client who gained weight over the last year, and swore they were eating everything the same. When they started logging their food, we saw that they had added a new nighttime snack routine. If you can see it, then you can change it.”

5. Adopt healthy habits

Sullivan recommends incorporating healthy habits into your life. “One study compared parents who drank sugar-laden drinks and those who didn’t. The parents who drank sugary beverages had a much higher incidence of obesity, as did their elementary school-aged kids. And about 70 or 80% of people who are obese as kids will have obesity in adulthood,” she reports. “One major way to prevent this is to avoid extra calories from sugar.”

A great healthy habit for snacks and meals, Sullivan says, is to include 5 portions of vegetables and/or fruits per day. That can help you feel full on bulky, low-calorie items.

Exercise is another healthy habit that will help. “But don’t do it to burn off the calories you ate. Do it to keep a healthy body.”

6. Slow down

When you eat, your brain and stomach are having a conversation — but it can take a while. “It takes 20 to 25 minutes for your brain to give you that satiety feeling and your stomach to distend. When you eat too quickly, you don’t recognize fullness before you overeat.”

To see this process in action, look no further than Thanksgiving. “People eat a whole plate of food in 10 minutes and then have a second helping because they don’t feel full yet. Then they eat a piece of pie, and suddenly, the food coma hits.”

Ultimately, Sullivan says it’s important to liberate yourself from old-fashioned food rules. There are no “bad” foods, so eat them in moderation when the mood strikes — even on weekdays. Food can be both fuel and fun, and staying consistent with your eating habits throughout the week is key.

Food freedom gives you more choices — and fewer reasons to weekend binge eat. “If you still feel an urgency or compulsion to eat, you may have a binge eating disorder that a behavioral psychologist or doctor could help you with. But often, it’s a matter of setting yourself up to be healthy and not go overboard. Nothing’s off limits if you’re mindful about what you’re doing.”