Recettes traditionnelles

La bière Count Chocula hante à nouveau les magasins cet Halloween

La bière Count Chocula hante à nouveau les magasins cet Halloween

General Mills a offert à cette brasserie du Colorado des boîtes de céréales Count Chocula pour qu'elle puisse fabriquer sa bière unique

Count Chocula est une délicieuse céréale au chocolat avec des morceaux de guimauve.

Vous avez peut-être entendu parler du Bière Wheaties qui est brassée dans le Minnesota, mais ce n'est pas la seule libation inspirée des céréales sur le marché. Pour Halloween, Brasserie Bouteille Noire ramènera un bière faite avec le comte Chocula.

Black Bottle Brewery, basée à Fort Collins, Colorado, a introduit la bière pour la première fois l'année dernière, provoquant tout le chahut quand ils racheté la totalité de l'offre de céréales Comte Chocula. Des enfants de tout le pays se sont demandé ce qu'il était advenu de leurs céréales au chocolat et à la guimauve sur le thème d'Halloween.

Cette année, le Coloradoan rapporte que Moulins Généraux gentiment envoyé à Black Bottle les céréales pour faire les bières. "Nous sommes vraiment chanceux de l'avoir obtenu il y a plus d'un mois", a déclaré Sean Nook, propriétaire de Black Bottle, au Coloradoan.

La bière Count Chocula sera disponible à la brasserie à partir du 25 août et fera ses débuts au Grande fête de la bière américaine à Boulder en octobre.

Black Bottle Brewery a également fabriqué des bières à base de Golden Grahams, de Reese's Puffs et de Cinnamon Toast Crunch.


La terreur au-delà du Dave

Ahhh…la bonté croustillante de la nostalgie du matin !

La saison d'Halloween est toujours ma période préférée de l'année (et je suppose que si vous lisez ce blog, c'est aussi le vôtre) avec les feuilles qui changent, les films d'horreur prennent de l'ampleur (bien que le box-office de l'été dernier devrait illustrent que l'horreur est bonne pour TOUTES les saisons) et des souvenirs heureux de trucs ou de friandises, de pommes au caramel et de veillées tardives en regardant des films de monstres.

L'avantage de grandir dans les années 80, cependant, était que vous n'aviez pas besoin du voile des ténèbres pour profiter de vos bêtes préférées ! En octobre 1971 (moins d'un mois après mon premier anniversaire) Moulins Généraux ont déchaîné leurs désormais légendaires « céréales monstres », offrant aux enfants une dose comique de The Universal Monsters pour le petit-déjeuner. Au moment de leurs débuts, ils n'étaient que deux Comte Chocula (arôme chocolat et modelé d'après Dracula) et Franken Berry (un Frankenstein aromatisé à la fraise) avec leur cousin fantomatique inspiré de la myrtille, Boo Berry apparaître quelques années plus tard.

Même si je me souviens avoir goûté à ses amis les plus colorés, ce Monster Kid était définitivement Team Chocula. En fait, je n'ai jamais été très amateur de céréales en général, mais Comte Chocula était la seule exception majeure. Je me souviens que ma mère m'a poussé dans le chariot d'épicerie dans l'allée du petit-déjeuner et a jeté la boîte avec moi. Elle savait que c'était le moyen le plus rapide de me faire arrêter de demander si nous avions presque fini de magasiner (Seigneur, tu te souviens à quel point c'était ennuyeux ?) à l'intérieur.

Le lendemain matin, j'essaie d'être le premier à ouvrir cette boîte avant mon ennuyeux frère cadet, dans le but de m'assurer que la prime était à moi. Avec le recul, il semble assez idiot d'expulser autant d'énergie sur un bibelot (d'autant plus que je n'ai aucun souvenir de ce qu'étaient réellement ces prix), mais quand vous êtes un enfant, un nouveau jouet est un nouveau jouet et vaut l'effort malgré tout. Je me souviens que ma mère a finalement essayé de régler le différend en obtenant Comte Chocula pour moi et mon frère son préféré Franken Berry bien que cela n'ait pas fait grand-chose pour arrêter les disputes, car j'ai simplement profité de l'occasion pour informer mon frère que sa mascotte préférée ressemblait énormément à un hippopotame rose.

Ma journée de semaine moyenne commençait par me rendre dans la cuisine pour me préparer un bol avant de me laisser tomber sur le sol du salon pour regarder des émissions pour enfants de Chicago telles que Ray Rayner et les aventures de Clutch Cargo. Si c'était samedi (le jour du dessin animé), je regarderais plutôt l'un des trois grands réseaux. Peu importe ce qui passait à la télé, Comte Chocula était assuré d'être avec moi.

Le grain de chocolat était bon mais les guimauves étaient les réel dessiner! À l'époque, ils avaient la forme de minuscules versions de réel des guimauves (au lieu des formes de chauve-souris d'aujourd'hui) qui étaient quelque peu pétrifiées jusqu'à ce que vous ajoutiez le lait. Dans un effort pour être en meilleure santé, la céréale se vante maintenant de "grains entiers" ce qui est probablement la raison pour laquelle je me souviens qu'elle avait un goût un peu meilleur à l'époque aussi. C'était la beauté de ces jours passés, les parents n'avaient pas honte d'admettre qu'ils versaient du sucre pur dans la gorge de leurs enfants dès le matin. Bien sûr, c'était aussi à l'époque où les jeunes passaient le reste de leur journée à brûler ce sucre plutôt que de le dépenser sur le canapé. Je suppose qu'il est logique que la céréale renonce à une partie de son goût au lieu de cela, mais je jure devant Dieu, si jamais je retourne dans les années 1970, je vais immédiatement prendre une boîte de ce malsain Comte Chocula pour le petit déjeuner avec la recette originale du colonel Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

Comme l'un de ces enfants qui avaient tendance à utiliser trop de lait dans ses céréales (mais ne le dites pas à mes enfants, car je suis toujours après eux pour avoir fait la même chose) Comte Chocula s'assurerait rien a été gaspillé en transformant ce vieux lait blanc ordinaire en un lait au chocolat beaucoup plus savoureux à la place, m'assurant ainsi d'en finir jusqu'à la dernière goutte ! Sûr, Bouffées de cacao et Galets de cacao fourni les mêmes phénomènes mais c'était jamais presque aussi bon que les comtes. Je devrais aussi ajouter qu'au moins Bouffées de cacao sont restés croquants, si vous ne les avez pas mangés Galets de cacao assez vite, vous vous retrouvez avec une sauce au chocolat !

Une fois que les Big 󈨔 battaient leur plein, je suis passé à d'autres choix, ratant ainsi les séries limitées de leur spin-off loup-garou, Frute Brute, et Délicieuse maman. En 2010, aucun des trois grands n'était disponible toute l'année, car General Mills a pris la décision de les mettre en vente uniquement pendant la saison d'Halloween. C'est parfois frustrant, mais cela montre le génie du marketing de l'entreprise céréalière qui a évidemment compris que la meilleure façon d'éveiller la consommation américaine était d'utiliser des mots comme "exclusif" et "édition limitée". était l'un des rares magasins à les proposer et l'année dernière, j'ai apporté une boîte avec moi à Rhode Island (car il y a moins de cibles là-haut qu'ici à Chicago) et l'autre Terror Dave (qui considère également le comte comme l'un de ses meilleurs amis) 8217s) en a profité pour le petit-déjeuner pendant mes vacances. C'était vraiment sympa de le partager avec un autre enfant monstre adulte mais, en tant qu'hôte, je pense que le moins il aurait pu faire des dessins animés pendant que nous mangions !

Le week-end dernier, je suis parti à leur recherche comme je le fais chaque année maintenant mais cette fois avec même Suite printemps dans mon pas. Non seulement serait Comte Chocula, Franken Berry, et Boo Berry être de sortie pour leur tournée d'Halloween 2013, mais également rejoints par les membres insaisissables et étendus de leur famille de monstres Frute Brute et Délicieuse maman! Je peux enfin participer à ce que j'ai manqué pendant mon adolescence. Target obtient encore PLUS d'accessoires non seulement pour offrir tous ces trésors, mais pour les présenter dans leurs boîtes d'origine (et non les merdiques informatisées que vous obtenez partout ailleurs) !

Et donc, mes amis, levons tous notre bol de petit-déjeuner et portons un toast à nos amis de General Mills. Car il n'y a sûrement PAS de meilleure façon de commencer votre journée qu'avec votre monstre préféré.


La terreur au-delà du Dave

Ahhh…la bonté croustillante de la nostalgie du matin !

La saison d'Halloween est toujours ma période préférée de l'année (et je suppose que si vous lisez ce blog, c'est aussi le vôtre) avec les feuilles qui changent, les films d'horreur prennent de l'ampleur (bien que le box-office de l'été dernier devrait illustrent que l'horreur est bonne pour TOUTES les saisons) et des souvenirs heureux de trucs ou de friandises, de pommes au caramel et de veillées tardives en regardant des films de monstres.

L'avantage de grandir dans les années 80, cependant, était que vous n'aviez pas besoin du voile des ténèbres pour profiter de vos bêtes préférées ! En octobre 1971 (moins d'un mois après mon premier anniversaire) Moulins Généraux ont déchaîné leurs désormais légendaires « céréales monstres », offrant aux enfants une dose comique de The Universal Monsters pour le petit-déjeuner. Au moment de leurs débuts, ils n'étaient que deux Comte Chocula (arôme chocolat et modelé sur Dracula) et Franken Berry (un Frankenstein aromatisé à la fraise) avec leur cousin fantomatique inspiré de la myrtille, Boo Berry apparaître quelques années plus tard.

Même si je me souviens avoir goûté à ses amis les plus colorés, ce Monster Kid était définitivement Team Chocula. En fait, je n'ai jamais été très amateur de céréales en général, mais Comte Chocula était la seule exception majeure. Je me souviens que ma mère m'a poussé dans le chariot d'épicerie dans l'allée du petit-déjeuner et a jeté la boîte avec moi. Elle savait que c'était le moyen le plus rapide de me faire arrêter de demander si nous avions presque fini de magasiner (Seigneur, tu te souviens à quel point c'était ennuyeux ?) à l'intérieur.

Le lendemain matin, j'ai essayé d'être le premier à ouvrir cette boîte avant mon ennuyeux frère cadet, dans le but de m'assurer que la prime était à moi. Avec le recul, il semble assez idiot d'expulser autant d'énergie sur un bibelot (d'autant plus que je n'ai aucun souvenir de ce qu'étaient réellement ces prix), mais quand vous êtes un enfant, un nouveau jouet est un nouveau jouet et vaut l'effort malgré tout. Je me souviens que ma mère a finalement essayé de régler le différend en obtenant Comte Chocula pour moi et mon frère son préféré Franken Berry bien que cela n'ait pas fait grand-chose pour arrêter les disputes, car j'ai simplement profité de l'occasion pour informer mon frère que sa mascotte préférée ressemblait énormément à un hippopotame rose.

Ma journée de semaine moyenne commençait par me rendre dans la cuisine pour me préparer un bol avant de me laisser tomber sur le sol du salon pour regarder des émissions pour enfants de Chicago telles que Ray Rayner et les aventures de Clutch Cargo. Si c'était samedi (c'est-à-dire le jour du dessin animé), je regarderais plutôt l'un des trois grands réseaux. Peu importe ce qu'il y avait à la télé, Comte Chocula était assuré d'être avec moi.

Le grain de chocolat était bon mais les guimauves étaient les réel dessiner! À l'époque, ils avaient la forme de minuscules versions de réel des guimauves (au lieu des formes de chauve-souris d'aujourd'hui) qui étaient quelque peu pétrifiées jusqu'à ce que vous ajoutiez le lait. Dans un effort pour être en meilleure santé, la céréale se vante maintenant de "grains entiers" ce qui est probablement la raison pour laquelle je me souviens qu'elle avait un goût un peu meilleur à l'époque aussi. C'était la beauté de ces jours passés, les parents n'avaient pas honte d'admettre qu'ils versaient du sucre pur dans la gorge de leurs enfants dès le matin. Bien sûr, c'était aussi à l'époque où les jeunes passaient le reste de leur journée à brûler ce sucre plutôt que de le dépenser sur le canapé. Je suppose qu'il est logique que la céréale renonce à une partie de son goût au lieu de cela, mais je jure devant Dieu, si jamais je retourne dans les années 1970, je vais immédiatement prendre une boîte de ce malsain Comte Chocula pour le petit déjeuner avec la recette originale du colonel Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

Comme l'un de ces enfants qui avaient tendance à utiliser trop de lait dans ses céréales (mais ne le dites pas à mes enfants, car je suis toujours après eux pour avoir fait la même chose) Comte Chocula s'assurerait rien a été gaspillé en transformant ce vieux lait blanc ordinaire en un lait au chocolat beaucoup plus savoureux à la place, m'assurant ainsi d'en finir jusqu'à la dernière goutte ! Sûr, Bouffées de cacao et Galets de cacao fourni les mêmes phénomènes mais c'était jamais presque aussi bon que les comtes. Je devrais aussi ajouter qu'au moins Bouffées de cacao sont restés croquants, si vous ne les avez pas mangés Galets de cacao assez vite, vous vous retrouvez avec une sauce au chocolat !

Une fois que les Big 󈨔 battaient leur plein, je suis passé à d'autres choix, ratant ainsi les séries limitées de leur spin-off loup-garou, Frute Brute, et Délicieuse maman. En 2010, aucun des trois grands n'était disponible toute l'année, car General Mills a pris la décision de les mettre en vente uniquement pendant la saison d'Halloween. C'est parfois frustrant, mais cela montre le génie du marketing de l'entreprise céréalière qui a évidemment compris que la meilleure façon d'éveiller la consommation américaine était d'utiliser des mots comme "exclusif" et "édition limitée". était l'un des rares magasins à les proposer et l'année dernière, j'ai apporté une boîte avec moi à Rhode Island (car il y a moins de cibles là-haut qu'ici à Chicago) et l'autre Terror Dave (qui considère également le comte comme l'un de ses meilleurs amis) 8217s) en a profité pour le petit-déjeuner pendant mes vacances. C'était vraiment sympa de le partager avec un autre enfant monstre adulte mais, en tant qu'hôte, je pense que le moins il aurait pu faire des dessins animés pendant que nous mangions !

Le week-end dernier, je suis parti à leur recherche comme je le fais chaque année maintenant mais cette fois avec même Suite printemps dans mon pas. Non seulement serait Comte Chocula, Franken Berry, et Boo Berry être de sortie pour leur tournée d'Halloween 2013, mais également rejoints par les membres insaisissables et étendus de leur famille de monstres Frute Brute et Délicieuse maman! Je peux enfin participer à ce que j'ai manqué pendant mon adolescence. Target obtient encore PLUS d'accessoires non seulement pour offrir tous ces trésors, mais pour les présenter dans leurs boîtes d'origine (et non les merdiques informatisées que vous obtenez partout ailleurs) !

Et donc, mes amis, levons tous notre bol de petit-déjeuner et portons un toast à nos amis de General Mills. Car il n'y a sûrement PAS de meilleure façon de commencer votre journée qu'avec votre monstre préféré.


La terreur au-delà du Dave

Ahhh…la bonté croustillante de la nostalgie du matin !

La saison d'Halloween est toujours ma période préférée de l'année (et je suppose que si vous lisez ce blog, c'est aussi le vôtre) avec les feuilles qui changent, les films d'horreur prennent de l'ampleur (bien que le box-office de l'été dernier devrait illustrent que l'horreur est bonne pour TOUTES les saisons) et des souvenirs heureux de trucs ou de friandises, de pommes au caramel et de veillées tardives en regardant des films de monstres.

L'avantage de grandir dans les années 80, cependant, était que vous n'aviez pas besoin du voile des ténèbres pour profiter de vos bêtes préférées ! En octobre 1971 (moins d'un mois après mon premier anniversaire) Moulins Généraux ont déchaîné leurs désormais légendaires « céréales monstres », offrant aux enfants une dose comique de The Universal Monsters pour le petit-déjeuner. Au moment de leurs débuts, ils n'étaient que deux Comte Chocula (arôme chocolat et modelé d'après Dracula) et Franken Berry (un Frankenstein aromatisé à la fraise) avec leur cousin fantomatique inspiré de la myrtille, Boo Berry apparaître quelques années plus tard.

Même si je me souviens avoir goûté à ses amis les plus colorés, ce Monster Kid était définitivement Team Chocula. En fait, je n'ai jamais été très amateur de céréales en général, mais Comte Chocula était la seule exception majeure. Je me souviens que ma mère m'a poussé dans le chariot d'épicerie dans l'allée du petit-déjeuner et a jeté la boîte avec moi. Elle savait que c'était le moyen le plus rapide de me faire arrêter de demander si nous avions presque fini de magasiner (Seigneur, tu te souviens à quel point c'était ennuyeux ?) à l'intérieur.

Le lendemain matin, j'essaie d'être le premier à ouvrir cette boîte avant mon ennuyeux frère cadet, dans le but de m'assurer que la prime était à moi. Avec le recul, il semble assez idiot d'expulser autant d'énergie sur un bibelot (d'autant plus que je n'ai aucun souvenir de ce qu'étaient réellement ces prix), mais quand vous êtes un enfant, un nouveau jouet est un nouveau jouet et vaut l'effort malgré tout. Je me souviens que ma mère a finalement essayé de régler le différend en obtenant Comte Chocula pour moi et mon frère son préféré Franken Berry bien que cela n'ait pas fait grand-chose pour arrêter les disputes, car j'ai simplement profité de l'occasion pour informer mon frère que sa mascotte préférée ressemblait énormément à un hippopotame rose.

Ma journée de semaine moyenne commençait par me rendre dans la cuisine pour me préparer un bol avant de me laisser tomber sur le sol du salon pour regarder des émissions pour enfants de Chicago telles que Ray Rayner et les aventures de Clutch Cargo. Si c'était samedi (c'est-à-dire le jour du dessin animé), je regarderais plutôt l'un des trois grands réseaux. Peu importe ce qui passait à la télé, Comte Chocula était assuré d'être avec moi.

Le grain de chocolat était bon mais les guimauves étaient les réel dessiner! À l'époque, ils avaient la forme de minuscules versions de réel des guimauves (au lieu des formes de chauve-souris d'aujourd'hui) qui étaient quelque peu pétrifiées jusqu'à ce que vous ajoutiez le lait. Dans un effort pour être en meilleure santé, la céréale se vante maintenant de "grains entiers" ce qui est probablement la raison pour laquelle je me souviens qu'elle avait un goût un peu meilleur à l'époque aussi. C'était la beauté de ces jours passés, les parents n'avaient pas honte d'admettre qu'ils versaient du sucre pur dans la gorge de leurs enfants dès le matin. Bien sûr, c'était aussi à l'époque où les jeunes passaient le reste de leur journée à brûler ce sucre plutôt que de le dépenser sur le canapé. Je suppose qu'il est logique que la céréale renonce à une partie de son goût au lieu de cela, mais je jure devant Dieu, si jamais je retourne dans les années 1970, je vais immédiatement prendre une boîte de ce malsain Comte Chocula pour le petit déjeuner avec la recette originale du colonel Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

Comme l'un de ces enfants qui avaient tendance à utiliser trop de lait dans ses céréales (mais ne le dites pas à mes enfants, car je suis toujours après eux pour avoir fait la même chose) Comte Chocula s'assurerait rien a été gaspillé en transformant ce vieux lait blanc ordinaire en un lait au chocolat beaucoup plus savoureux à la place, m'assurant ainsi d'en finir jusqu'à la dernière goutte ! Sûr, Bouffées de cacao et Galets de cacao fourni les mêmes phénomènes mais c'était jamais presque aussi bon que les comtes. Je devrais aussi ajouter qu'au moins Bouffées de cacao sont restés croquants, si vous ne les avez pas mangés Galets de cacao assez vite, vous vous retrouvez avec une sauce au chocolat !

Une fois que les Big 󈨔 battaient leur plein, je suis passé à d'autres choix, ratant ainsi les séries limitées de leur spin-off loup-garou, Frute Brute, et Délicieuse maman. En 2010, aucun des trois grands n'était disponible toute l'année, car General Mills a pris la décision de les mettre en vente uniquement pendant la saison d'Halloween. C'est parfois frustrant, mais cela montre le génie du marketing de l'entreprise céréalière qui a évidemment compris que la meilleure façon d'éveiller la consommation américaine était d'utiliser des mots comme "exclusif" et "édition limitée". était l'un des rares magasins à les proposer et l'année dernière, j'ai apporté une boîte avec moi à Rhode Island (car il y a moins de cibles là-haut qu'ici à Chicago) et l'autre Terror Dave (qui considère également le comte comme l'un de ses meilleurs amis) 8217s) en a profité pour le petit-déjeuner pendant mes vacances. C'était vraiment sympa de le partager avec un autre enfant monstre adulte mais, en tant qu'hôte, je pense que le moins il aurait pu faire des dessins animés pendant que nous mangions !

Le week-end dernier, je suis parti à leur recherche comme je le fais chaque année maintenant, mais cette fois avec même Suite printemps dans mon pas. Non seulement serait Comte Chocula, Franken Berry, et Boo Berry être de sortie pour leur tournée d'Halloween 2013, mais également rejoints par les membres insaisissables et étendus de leur famille de monstres Frute Brute et Délicieuse maman! Je peux enfin participer à ce que j'ai manqué pendant mon adolescence. Target obtient encore PLUS d'accessoires non seulement pour offrir tous ces trésors, mais pour les présenter dans leurs boîtes d'origine (et non les merdiques informatisées que vous obtenez partout ailleurs) !

Et donc, mes amis, levons tous notre bol de petit-déjeuner et portons un toast à nos amis de General Mills. Car il n'y a sûrement PAS de meilleure façon de commencer votre journée qu'avec votre monstre préféré.


La terreur au-delà du Dave

Ahhh…la bonté croustillante de la nostalgie du matin !

La saison d'Halloween est toujours ma période préférée de l'année (et je suppose que si vous lisez ce blog, c'est aussi le vôtre) avec les feuilles qui changent, les films d'horreur prennent de l'ampleur (bien que le box-office de l'été dernier devrait illustrent que l'horreur est bonne pour TOUTES les saisons) et des souvenirs heureux de trucs ou de friandises, de pommes au caramel et de veillées tardives en regardant des films de monstres.

L'avantage de grandir dans les années 80, cependant, était que vous n'aviez pas besoin du voile des ténèbres pour profiter de vos bêtes préférées ! En octobre 1971 (moins d'un mois après mon premier anniversaire) Moulins Généraux ont déchaîné leurs désormais légendaires « céréales monstres », offrant aux enfants une dose comique de The Universal Monsters pour le petit-déjeuner. Au moment de leurs débuts, ils n'étaient que deux Comte Chocula (arôme chocolat et modelé d'après Dracula) et Franken Berry (un Frankenstein aromatisé à la fraise) avec leur cousin fantomatique inspiré de la myrtille, Boo Berry apparaître quelques années plus tard.

Même si je me souviens avoir goûté à ses amis les plus colorés, ce Monster Kid était définitivement Team Chocula. En fait, je n'ai jamais été très amateur de céréales en général, mais Comte Chocula était la seule exception majeure. Je me souviens que ma mère m'a poussé dans le chariot d'épicerie dans l'allée du petit-déjeuner et a jeté la boîte avec moi. Elle savait que c'était le moyen le plus rapide de me faire arrêter de demander si nous avions presque fini de magasiner (Seigneur, tu te souviens à quel point c'était ennuyeux ?) à l'intérieur.

Le lendemain matin, j'ai essayé d'être le premier à ouvrir cette boîte avant mon ennuyeux frère cadet, dans le but de m'assurer que la prime était à moi. Avec le recul, il semble assez idiot d'expulser autant d'énergie sur un bibelot (d'autant plus que je n'ai aucun souvenir de ce qu'étaient réellement ces prix), mais quand vous êtes un enfant, un nouveau jouet est un nouveau jouet et vaut l'effort malgré tout. Je me souviens que ma mère a finalement essayé de régler le différend en obtenant Comte Chocula pour moi et mon frère son préféré Franken Berry même si cela n'a pas fait grand-chose pour arrêter les disputes, car j'ai simplement profité de l'occasion pour informer mon frère que sa mascotte préférée ressemblait énormément à un hippopotame rose.

Ma journée de semaine moyenne commençait par me rendre dans la cuisine pour me préparer un bol avant de me laisser tomber sur le sol du salon pour regarder des émissions pour enfants de Chicago telles que Ray Rayner et les aventures de Clutch Cargo. Si c'était samedi (le jour du dessin animé), je regarderais plutôt l'un des trois grands réseaux. Peu importe ce qui passait à la télé, Comte Chocula était assuré d'être avec moi.

Le grain de chocolat était bon mais les guimauves étaient les réel dessiner! À l'époque, ils avaient la forme de minuscules versions de réel des guimauves (au lieu des formes de chauve-souris d'aujourd'hui) qui étaient quelque peu pétrifiées jusqu'à ce que vous ajoutiez le lait. Dans un effort pour être en meilleure santé, la céréale se vante maintenant de "grains entiers" ce qui est probablement la raison pour laquelle je me souviens qu'elle avait un goût un peu meilleur à l'époque aussi. C'était la beauté de ces jours passés, les parents n'avaient pas honte d'admettre qu'ils versaient du sucre pur dans la gorge de leurs enfants dès le matin. Bien sûr, c'était aussi à l'époque où les jeunes passaient le reste de leur journée à brûler ce sucre plutôt que de le dépenser sur le canapé. Je suppose qu'il est logique que la céréale renonce à une partie de son goût au lieu de cela, mais je jure devant Dieu, si jamais je retourne dans les années 1970, je vais immédiatement prendre une boîte de ce malsain Comte Chocula pour le petit déjeuner avec la recette originale du colonel Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

Comme l'un de ces enfants qui avaient tendance à utiliser trop de lait dans ses céréales (mais ne le dites pas à mes enfants, car je suis toujours après eux pour avoir fait la même chose) Comte Chocula s'assurerait rien a été gaspillé en transformant ce vieux lait blanc ordinaire en un lait au chocolat beaucoup plus savoureux à la place, m'assurant ainsi d'en finir jusqu'à la dernière goutte ! Sûr, Bouffées de cacao et Galets de cacao fourni les mêmes phénomènes mais c'était jamais presque aussi bon que les comtes. Je devrais aussi ajouter qu'au moins Bouffées de cacao sont restés croquants, si vous ne les avez pas mangés Galets de cacao assez vite, vous vous retrouvez avec une sauce au chocolat !

Une fois que les Big 󈨔 battaient leur plein, je suis passé à d'autres choix, ratant ainsi les séries limitées de leur spin-off loup-garou, Frute Brute, et Délicieuse maman. En 2010, aucun des trois grands n'était disponible toute l'année, car General Mills a pris la décision de les mettre en vente uniquement pendant la saison d'Halloween. C'est parfois frustrant, mais cela montre le génie du marketing de l'entreprise céréalière qui a évidemment compris que la meilleure façon d'éveiller la consommation américaine était d'utiliser des mots comme "exclusif" et "édition limitée". était l'un des rares magasins à les proposer et l'année dernière, j'ai apporté une boîte avec moi à Rhode Island (car il y a moins de cibles là-haut qu'ici à Chicago) et l'autre Terror Dave (qui considère également le comte comme l'un de ses meilleurs amis) 8217s) en a profité pour le petit-déjeuner pendant mes vacances. C'était vraiment sympa de le partager avec un autre enfant monstre adulte mais, en tant qu'hôte, je pense que le moins il aurait pu faire des dessins animés pendant que nous mangions !

Le week-end dernier, je suis parti à leur recherche comme je le fais chaque année maintenant mais cette fois avec même Suite printemps dans mon pas. Non seulement serait Comte Chocula, Franken Berry, et Boo Berry être de sortie pour leur tournée d'Halloween 2013, mais également rejoints par les membres insaisissables et étendus de leur famille de monstres Frute Brute et Délicieuse maman! Je peux enfin participer à ce que j'ai manqué pendant mon adolescence. Target obtient encore PLUS d'accessoires non seulement pour offrir tous ces trésors, mais pour les présenter dans leurs boîtes d'origine (et non pas les merdiques informatisées que vous obtenez partout ailleurs) !

Et donc, mes amis, levons tous notre bol de petit-déjeuner et portons un toast à nos amis de General Mills. Car il n'y a sûrement PAS de meilleure façon de commencer votre journée qu'avec votre monstre préféré.


La terreur au-delà du Dave

Ahhh…la bonté croustillante de la nostalgie du matin !

La saison d'Halloween est toujours ma période préférée de l'année (et je suppose que si vous lisez ce blog, c'est aussi le vôtre) avec les feuilles qui changent, les films d'horreur prennent de l'ampleur (bien que le box-office de l'été dernier devrait illustrent que l'horreur est bonne pour TOUTES les saisons) et des souvenirs heureux de trucs ou de friandises, de pommes au caramel et de veillées tardives en regardant des films de monstres.

L'avantage de grandir dans les années 80, cependant, était que vous n'aviez pas besoin du voile des ténèbres pour profiter de vos bêtes préférées ! En octobre 1971 (moins d'un mois après mon premier anniversaire) Moulins Généraux ont déchaîné leurs désormais légendaires « céréales monstres », offrant aux enfants une dose comique de The Universal Monsters pour le petit-déjeuner. Au moment de leurs débuts, ils n'étaient que deux Comte Chocula (arôme chocolat et modelé d'après Dracula) et Franken Berry (un Frankenstein aromatisé à la fraise) avec leur cousin fantomatique inspiré de la myrtille, Boo Berry apparaître quelques années plus tard.

Même si je me souviens avoir goûté à ses amis les plus colorés, ce Monster Kid était définitivement Team Chocula. En fait, je n'ai jamais été très amateur de céréales en général, mais Comte Chocula était la seule exception majeure. Je me souviens que ma mère m'a poussé dans le chariot d'épicerie dans l'allée du petit-déjeuner et a jeté la boîte avec moi. Elle savait que c'était le moyen le plus rapide de me faire arrêter de demander si nous avions presque fini de magasiner (Seigneur, tu te souviens à quel point c'était ennuyeux ?) à l'intérieur.

Le lendemain matin, j'essaie d'être le premier à ouvrir cette boîte avant mon ennuyeux frère cadet, dans le but de m'assurer que la prime était à moi. Avec le recul, il semble assez idiot d'expulser autant d'énergie sur un bibelot (d'autant plus que je n'ai aucun souvenir de ce qu'étaient réellement ces prix), mais quand vous êtes un enfant, un nouveau jouet est un nouveau jouet et vaut l'effort malgré tout. Je me souviens que ma mère a finalement essayé de régler le différend en obtenant Comte Chocula pour moi et mon frère son préféré Franken Berry bien que cela n'ait pas fait grand-chose pour arrêter les disputes, car j'ai simplement profité de l'occasion pour informer mon frère que sa mascotte préférée ressemblait énormément à un hippopotame rose.

Ma journée de semaine moyenne commençait par me rendre dans la cuisine pour me préparer un bol avant de me laisser tomber sur le sol du salon pour regarder des émissions pour enfants de Chicago telles que Ray Rayner et les aventures de Clutch Cargo. Si c'était samedi (le jour du dessin animé), je regarderais plutôt l'un des trois grands réseaux. Peu importe ce qu'il y avait à la télé, Comte Chocula était assuré d'être avec moi.

Le grain de chocolat était bon mais les guimauves étaient les réel dessiner! À l'époque, ils avaient la forme de minuscules versions de réel des guimauves (au lieu des formes de chauve-souris d'aujourd'hui) qui étaient quelque peu pétrifiées jusqu'à ce que vous ajoutiez le lait. Dans un effort pour être en meilleure santé, la céréale se vante maintenant de "grains entiers" ce qui est probablement la raison pour laquelle je me souviens qu'elle avait un goût un peu meilleur à l'époque aussi. C'était la beauté de ces jours passés, les parents n'avaient pas honte d'admettre qu'ils versaient du sucre pur dans la gorge de leurs enfants dès le matin. Bien sûr, c'était aussi à l'époque où les jeunes passaient le reste de leur journée à brûler ce sucre plutôt que de le dépenser sur le canapé. Je suppose qu'il est logique que la céréale renonce à une partie de son goût au lieu de cela, mais je jure devant Dieu, si jamais je retourne dans les années 1970, je vais immédiatement prendre une boîte de ce malsain Comte Chocula pour le petit déjeuner avec la recette originale du colonel Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

Comme l'un de ces enfants qui avaient tendance à utiliser trop de lait dans ses céréales (mais ne le dites pas à mes enfants, car je suis toujours après eux pour avoir fait la même chose) Comte Chocula s'assurerait rien a été gaspillé en transformant ce vieux lait blanc ordinaire en un lait au chocolat beaucoup plus savoureux à la place, garantissant ainsi que je finis chaque goutte jusqu'à la dernière goutte ! Sûr, Bouffées de cacao et Galets de cacao fourni les mêmes phénomènes mais c'était jamais presque aussi bon que les comtes. Je devrais aussi ajouter qu'au moins Bouffées de cacao sont restés croquants, si vous ne les avez pas mangés Galets de cacao assez vite, vous vous retrouvez avec une sauce au chocolat !

Une fois que les Big 󈨔 battaient leur plein, je suis passé à d'autres choix, ratant ainsi les séries limitées de leur spin-off loup-garou, Frute Brute, et Délicieuse maman. En 2010, aucun des trois grands n'était disponible toute l'année, car General Mills a pris la décision de les mettre en vente uniquement pendant la saison d'Halloween. C'est parfois frustrant, mais cela montre le génie du marketing de l'entreprise céréalière qui a évidemment compris que la meilleure façon d'éveiller la consommation américaine était d'utiliser des mots comme "exclusif" et "édition limitée". was one of the few stores that carried them and last year I brought a box with me to Rhode Island (since there are fewer Targets up there as here in Chicago) and the other Terror Dave (who also considers the Count one of his BFF&# 8217s) enjoyed it for breakfast during my vacation. It was really nice sharing it with a fellow adult monster kid but, as my host, I think the moins he could of done was put on some cartoons while we were eating!

This past weekend I went out in search of them as I do every year now but this time with even Suite spring in my step. Not only would Count Chocula, Franken Berry, et Boo Berry be out for their 2013 Halloween tour but also joined by their elusive, extended monster family members Frute Brute et Yummy Mummy! At last I can partake in what I’d missed out on during my teen-aged years. Target gets even MORE props for not only offering all of these treasures but for featuring them in their original boxes (and not the computerized crappy ones you get everywhere else)!

And so, my friends, lets all raise our breakfast bowl and toast our friends at General Mills. For surely there is NO better way to start your day than with your favorite monster.


Terror from Beyond the Dave

Ahhh…the crunchy goodness of nostalgia in the morning!

The Halloween season is always my favorite time of year (and I’m guessing if you’re reading this blog, it’s yours too) with the leaves changing, horror movies getting a boost (though this past summer’s box office should illustrate that horror is good for ALL seasons) and happy memories of trick or treating, caramel apples, and staying up late watching monster movies.

The great thing about growing up in the 󈨊s, however, was that you didn’t require the veil of darkness to enjoy your favorite beasties! In October of 1971 (less than a month after my first birthday) General Mills unleashed their now legendary “monster cereals,” giving kids a comedic dose of The Universal Monsters for breakfast. At the time of their debut there were only two of them Count Chocula (chocolate flavored and modeled after Dracula) and Franken Berry (a strawberry flavored Frankenstein) with their blueberry inspired ghostly cousin, Boo Berry showing up a couple years later.

Although I recall sampling his more colorful pals, ce monster kid was definitely Team Chocula. In fact, I was never much of a cereal person in general but Count Chocula was the one major exception. I remember my mom pushing me in the grocery cart down the breakfast aisle and tossing the box in with me. She knew it was the quickest way to get me to stop asking if we were almost done shopping yet (Lord, remember how boring that was?) and spend the rest of the journey staring intently at it while trying to imagine where the prize was located inside.

The next morning I’d try to be the first to open that box before my annoying younger brother did in an effort to ensure the bounty was mine. Looking back it seems pretty silly expelling so much energy on a trinket (especially considering I have no memory of what any of those prizes actually were) but when you’re a kid a new toy is a new toy and worth the effort regardless. I do remember my mom finally trying to settle the dispute by getting Count Chocula for me and my brother his preferred Franken Berry though it did little to stop the arguing as I’d merely use the opportunity to inform my brother that his favorite mascot looked an awful lot like a pink hippo.

My average weekday would begin with me heading to kitchen to fix myself a bowl before plopping down on the living room floor to watch Chicago kids’ programming such as Ray Rayner and the adventures of Clutch Cargo. If it was Saturday (a.k.a. cartoon day) I’d be watching one the big three networks instead. Regardless of what was on TV, Count Chocula was guaranteed to be with me.

The chocolate grain was fine but the marshmallows were the réel draw! Back then they were shaped like tiny versions of réel marshmallows (instead of today’s bat shapes) that were somewhat petrified until you added the milk. In an effort to be healthier, the cereal now boasts “whole grain” which is probably why I remember it tasting a little better back then too. That was the beauty of those bygone days, parents weren’t ashamed to admit they were pouring pure sugar down their kid’s throats first thing in the morning. Of course this was also back when youngsters actually spent the rest of their day burning OFF that sugar rather then spending it on the couch. I guess It makes sense that the cereal should forego some of its taste in lieu of that but I swear fore God, if I ever time travel back to the 1970’s, I’m immediately going to grab a box of that unhealthier Count Chocula for breakfast along with the Colonel’s original recipe Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

As one of those kids who tended to use too much milk in his cereal (but don’t tell my kids that since I’m always after them for doing the same thing) Count Chocula would make sure rien went to waste by turning that plain old white milk into much tastier “chocolate milk” instead thus ensuring I’d finish every last drop! Sûr, Cocoa Puffs et Cocoa Pebbles provided the same phenomena but it was jamais nearly as good as the Count’s. I should also add that at least Cocoa Puffs stayed crunchy, if you didn’t eat those Cocoa Pebbles fast enough you’d wind up with chocolate-flavored slop!

Once the Big 󈨔s was in full swing I’d moved on to other choices, thus missing out on the limited runs of their werewolf spin-off, Frute Brute, et Yummy Mummy. By 2010, none of the Big Three were available year round as General Mills made the decision to put them out during the Halloween season only. It’s frustrating at times but does show the marketing genius of the cereal company who’ve obviously figured out that the best way to rouse American consumership is by using words like “exclusive” and “limited edition.” Target was one of the few stores that carried them and last year I brought a box with me to Rhode Island (since there are fewer Targets up there as here in Chicago) and the other Terror Dave (who also considers the Count one of his BFF’s) enjoyed it for breakfast during my vacation. It was really nice sharing it with a fellow adult monster kid but, as my host, I think the moins he could of done was put on some cartoons while we were eating!

This past weekend I went out in search of them as I do every year now but this time with even Suite spring in my step. Not only would Count Chocula, Franken Berry, et Boo Berry be out for their 2013 Halloween tour but also joined by their elusive, extended monster family members Frute Brute et Yummy Mummy! At last I can partake in what I’d missed out on during my teen-aged years. Target gets even MORE props for not only offering all of these treasures but for featuring them in their original boxes (and not the computerized crappy ones you get everywhere else)!

And so, my friends, lets all raise our breakfast bowl and toast our friends at General Mills. For surely there is NO better way to start your day than with your favorite monster.


Terror from Beyond the Dave

Ahhh…the crunchy goodness of nostalgia in the morning!

The Halloween season is always my favorite time of year (and I’m guessing if you’re reading this blog, it’s yours too) with the leaves changing, horror movies getting a boost (though this past summer’s box office should illustrate that horror is good for ALL seasons) and happy memories of trick or treating, caramel apples, and staying up late watching monster movies.

The great thing about growing up in the 󈨊s, however, was that you didn’t require the veil of darkness to enjoy your favorite beasties! In October of 1971 (less than a month after my first birthday) General Mills unleashed their now legendary “monster cereals,” giving kids a comedic dose of The Universal Monsters for breakfast. At the time of their debut there were only two of them Count Chocula (chocolate flavored and modeled after Dracula) and Franken Berry (a strawberry flavored Frankenstein) with their blueberry inspired ghostly cousin, Boo Berry showing up a couple years later.

Although I recall sampling his more colorful pals, ce monster kid was definitely Team Chocula. In fact, I was never much of a cereal person in general but Count Chocula was the one major exception. I remember my mom pushing me in the grocery cart down the breakfast aisle and tossing the box in with me. She knew it was the quickest way to get me to stop asking if we were almost done shopping yet (Lord, remember how boring that was?) and spend the rest of the journey staring intently at it while trying to imagine where the prize was located inside.

The next morning I’d try to be the first to open that box before my annoying younger brother did in an effort to ensure the bounty was mine. Looking back it seems pretty silly expelling so much energy on a trinket (especially considering I have no memory of what any of those prizes actually were) but when you’re a kid a new toy is a new toy and worth the effort regardless. I do remember my mom finally trying to settle the dispute by getting Count Chocula for me and my brother his preferred Franken Berry though it did little to stop the arguing as I’d merely use the opportunity to inform my brother that his favorite mascot looked an awful lot like a pink hippo.

My average weekday would begin with me heading to kitchen to fix myself a bowl before plopping down on the living room floor to watch Chicago kids’ programming such as Ray Rayner and the adventures of Clutch Cargo. If it was Saturday (a.k.a. cartoon day) I’d be watching one the big three networks instead. Regardless of what was on TV, Count Chocula was guaranteed to be with me.

The chocolate grain was fine but the marshmallows were the réel draw! Back then they were shaped like tiny versions of réel marshmallows (instead of today’s bat shapes) that were somewhat petrified until you added the milk. In an effort to be healthier, the cereal now boasts “whole grain” which is probably why I remember it tasting a little better back then too. That was the beauty of those bygone days, parents weren’t ashamed to admit they were pouring pure sugar down their kid’s throats first thing in the morning. Of course this was also back when youngsters actually spent the rest of their day burning OFF that sugar rather then spending it on the couch. I guess It makes sense that the cereal should forego some of its taste in lieu of that but I swear fore God, if I ever time travel back to the 1970’s, I’m immediately going to grab a box of that unhealthier Count Chocula for breakfast along with the Colonel’s original recipe Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

As one of those kids who tended to use too much milk in his cereal (but don’t tell my kids that since I’m always after them for doing the same thing) Count Chocula would make sure rien went to waste by turning that plain old white milk into much tastier “chocolate milk” instead thus ensuring I’d finish every last drop! Sûr, Cocoa Puffs et Cocoa Pebbles provided the same phenomena but it was jamais nearly as good as the Count’s. I should also add that at least Cocoa Puffs stayed crunchy, if you didn’t eat those Cocoa Pebbles fast enough you’d wind up with chocolate-flavored slop!

Once the Big 󈨔s was in full swing I’d moved on to other choices, thus missing out on the limited runs of their werewolf spin-off, Frute Brute, et Yummy Mummy. By 2010, none of the Big Three were available year round as General Mills made the decision to put them out during the Halloween season only. It’s frustrating at times but does show the marketing genius of the cereal company who’ve obviously figured out that the best way to rouse American consumership is by using words like “exclusive” and “limited edition.” Target was one of the few stores that carried them and last year I brought a box with me to Rhode Island (since there are fewer Targets up there as here in Chicago) and the other Terror Dave (who also considers the Count one of his BFF’s) enjoyed it for breakfast during my vacation. It was really nice sharing it with a fellow adult monster kid but, as my host, I think the moins he could of done was put on some cartoons while we were eating!

This past weekend I went out in search of them as I do every year now but this time with even Suite spring in my step. Not only would Count Chocula, Franken Berry, et Boo Berry be out for their 2013 Halloween tour but also joined by their elusive, extended monster family members Frute Brute et Yummy Mummy! At last I can partake in what I’d missed out on during my teen-aged years. Target gets even MORE props for not only offering all of these treasures but for featuring them in their original boxes (and not the computerized crappy ones you get everywhere else)!

And so, my friends, lets all raise our breakfast bowl and toast our friends at General Mills. For surely there is NO better way to start your day than with your favorite monster.


Terror from Beyond the Dave

Ahhh…the crunchy goodness of nostalgia in the morning!

The Halloween season is always my favorite time of year (and I’m guessing if you’re reading this blog, it’s yours too) with the leaves changing, horror movies getting a boost (though this past summer’s box office should illustrate that horror is good for ALL seasons) and happy memories of trick or treating, caramel apples, and staying up late watching monster movies.

The great thing about growing up in the 󈨊s, however, was that you didn’t require the veil of darkness to enjoy your favorite beasties! In October of 1971 (less than a month after my first birthday) General Mills unleashed their now legendary “monster cereals,” giving kids a comedic dose of The Universal Monsters for breakfast. At the time of their debut there were only two of them Count Chocula (chocolate flavored and modeled after Dracula) and Franken Berry (a strawberry flavored Frankenstein) with their blueberry inspired ghostly cousin, Boo Berry showing up a couple years later.

Although I recall sampling his more colorful pals, ce monster kid was definitely Team Chocula. In fact, I was never much of a cereal person in general but Count Chocula was the one major exception. I remember my mom pushing me in the grocery cart down the breakfast aisle and tossing the box in with me. She knew it was the quickest way to get me to stop asking if we were almost done shopping yet (Lord, remember how boring that was?) and spend the rest of the journey staring intently at it while trying to imagine where the prize was located inside.

The next morning I’d try to be the first to open that box before my annoying younger brother did in an effort to ensure the bounty was mine. Looking back it seems pretty silly expelling so much energy on a trinket (especially considering I have no memory of what any of those prizes actually were) but when you’re a kid a new toy is a new toy and worth the effort regardless. I do remember my mom finally trying to settle the dispute by getting Count Chocula for me and my brother his preferred Franken Berry though it did little to stop the arguing as I’d merely use the opportunity to inform my brother that his favorite mascot looked an awful lot like a pink hippo.

My average weekday would begin with me heading to kitchen to fix myself a bowl before plopping down on the living room floor to watch Chicago kids’ programming such as Ray Rayner and the adventures of Clutch Cargo. If it was Saturday (a.k.a. cartoon day) I’d be watching one the big three networks instead. Regardless of what was on TV, Count Chocula was guaranteed to be with me.

The chocolate grain was fine but the marshmallows were the réel draw! Back then they were shaped like tiny versions of réel marshmallows (instead of today’s bat shapes) that were somewhat petrified until you added the milk. In an effort to be healthier, the cereal now boasts “whole grain” which is probably why I remember it tasting a little better back then too. That was the beauty of those bygone days, parents weren’t ashamed to admit they were pouring pure sugar down their kid’s throats first thing in the morning. Of course this was also back when youngsters actually spent the rest of their day burning OFF that sugar rather then spending it on the couch. I guess It makes sense that the cereal should forego some of its taste in lieu of that but I swear fore God, if I ever time travel back to the 1970’s, I’m immediately going to grab a box of that unhealthier Count Chocula for breakfast along with the Colonel’s original recipe Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

As one of those kids who tended to use too much milk in his cereal (but don’t tell my kids that since I’m always after them for doing the same thing) Count Chocula would make sure rien went to waste by turning that plain old white milk into much tastier “chocolate milk” instead thus ensuring I’d finish every last drop! Sûr, Cocoa Puffs et Cocoa Pebbles provided the same phenomena but it was jamais nearly as good as the Count’s. I should also add that at least Cocoa Puffs stayed crunchy, if you didn’t eat those Cocoa Pebbles fast enough you’d wind up with chocolate-flavored slop!

Once the Big 󈨔s was in full swing I’d moved on to other choices, thus missing out on the limited runs of their werewolf spin-off, Frute Brute, et Yummy Mummy. By 2010, none of the Big Three were available year round as General Mills made the decision to put them out during the Halloween season only. It’s frustrating at times but does show the marketing genius of the cereal company who’ve obviously figured out that the best way to rouse American consumership is by using words like “exclusive” and “limited edition.” Target was one of the few stores that carried them and last year I brought a box with me to Rhode Island (since there are fewer Targets up there as here in Chicago) and the other Terror Dave (who also considers the Count one of his BFF’s) enjoyed it for breakfast during my vacation. It was really nice sharing it with a fellow adult monster kid but, as my host, I think the moins he could of done was put on some cartoons while we were eating!

This past weekend I went out in search of them as I do every year now but this time with even Suite spring in my step. Not only would Count Chocula, Franken Berry, et Boo Berry be out for their 2013 Halloween tour but also joined by their elusive, extended monster family members Frute Brute et Yummy Mummy! At last I can partake in what I’d missed out on during my teen-aged years. Target gets even MORE props for not only offering all of these treasures but for featuring them in their original boxes (and not the computerized crappy ones you get everywhere else)!

And so, my friends, lets all raise our breakfast bowl and toast our friends at General Mills. For surely there is NO better way to start your day than with your favorite monster.


Terror from Beyond the Dave

Ahhh…the crunchy goodness of nostalgia in the morning!

The Halloween season is always my favorite time of year (and I’m guessing if you’re reading this blog, it’s yours too) with the leaves changing, horror movies getting a boost (though this past summer’s box office should illustrate that horror is good for ALL seasons) and happy memories of trick or treating, caramel apples, and staying up late watching monster movies.

The great thing about growing up in the 󈨊s, however, was that you didn’t require the veil of darkness to enjoy your favorite beasties! In October of 1971 (less than a month after my first birthday) General Mills unleashed their now legendary “monster cereals,” giving kids a comedic dose of The Universal Monsters for breakfast. At the time of their debut there were only two of them Count Chocula (chocolate flavored and modeled after Dracula) and Franken Berry (a strawberry flavored Frankenstein) with their blueberry inspired ghostly cousin, Boo Berry showing up a couple years later.

Although I recall sampling his more colorful pals, ce monster kid was definitely Team Chocula. In fact, I was never much of a cereal person in general but Count Chocula was the one major exception. I remember my mom pushing me in the grocery cart down the breakfast aisle and tossing the box in with me. She knew it was the quickest way to get me to stop asking if we were almost done shopping yet (Lord, remember how boring that was?) and spend the rest of the journey staring intently at it while trying to imagine where the prize was located inside.

The next morning I’d try to be the first to open that box before my annoying younger brother did in an effort to ensure the bounty was mine. Looking back it seems pretty silly expelling so much energy on a trinket (especially considering I have no memory of what any of those prizes actually were) but when you’re a kid a new toy is a new toy and worth the effort regardless. I do remember my mom finally trying to settle the dispute by getting Count Chocula for me and my brother his preferred Franken Berry though it did little to stop the arguing as I’d merely use the opportunity to inform my brother that his favorite mascot looked an awful lot like a pink hippo.

My average weekday would begin with me heading to kitchen to fix myself a bowl before plopping down on the living room floor to watch Chicago kids’ programming such as Ray Rayner and the adventures of Clutch Cargo. If it was Saturday (a.k.a. cartoon day) I’d be watching one the big three networks instead. Regardless of what was on TV, Count Chocula was guaranteed to be with me.

The chocolate grain was fine but the marshmallows were the réel draw! Back then they were shaped like tiny versions of réel marshmallows (instead of today’s bat shapes) that were somewhat petrified until you added the milk. In an effort to be healthier, the cereal now boasts “whole grain” which is probably why I remember it tasting a little better back then too. That was the beauty of those bygone days, parents weren’t ashamed to admit they were pouring pure sugar down their kid’s throats first thing in the morning. Of course this was also back when youngsters actually spent the rest of their day burning OFF that sugar rather then spending it on the couch. I guess It makes sense that the cereal should forego some of its taste in lieu of that but I swear fore God, if I ever time travel back to the 1970’s, I’m immediately going to grab a box of that unhealthier Count Chocula for breakfast along with the Colonel’s original recipe Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

As one of those kids who tended to use too much milk in his cereal (but don’t tell my kids that since I’m always after them for doing the same thing) Count Chocula would make sure rien went to waste by turning that plain old white milk into much tastier “chocolate milk” instead thus ensuring I’d finish every last drop! Sûr, Cocoa Puffs et Cocoa Pebbles provided the same phenomena but it was jamais nearly as good as the Count’s. I should also add that at least Cocoa Puffs stayed crunchy, if you didn’t eat those Cocoa Pebbles fast enough you’d wind up with chocolate-flavored slop!

Once the Big 󈨔s was in full swing I’d moved on to other choices, thus missing out on the limited runs of their werewolf spin-off, Frute Brute, et Yummy Mummy. By 2010, none of the Big Three were available year round as General Mills made the decision to put them out during the Halloween season only. It’s frustrating at times but does show the marketing genius of the cereal company who’ve obviously figured out that the best way to rouse American consumership is by using words like “exclusive” and “limited edition.” Target was one of the few stores that carried them and last year I brought a box with me to Rhode Island (since there are fewer Targets up there as here in Chicago) and the other Terror Dave (who also considers the Count one of his BFF’s) enjoyed it for breakfast during my vacation. It was really nice sharing it with a fellow adult monster kid but, as my host, I think the moins he could of done was put on some cartoons while we were eating!

This past weekend I went out in search of them as I do every year now but this time with even Suite spring in my step. Not only would Count Chocula, Franken Berry, et Boo Berry be out for their 2013 Halloween tour but also joined by their elusive, extended monster family members Frute Brute et Yummy Mummy! At last I can partake in what I’d missed out on during my teen-aged years. Target gets even MORE props for not only offering all of these treasures but for featuring them in their original boxes (and not the computerized crappy ones you get everywhere else)!

And so, my friends, lets all raise our breakfast bowl and toast our friends at General Mills. For surely there is NO better way to start your day than with your favorite monster.


Terror from Beyond the Dave

Ahhh…the crunchy goodness of nostalgia in the morning!

The Halloween season is always my favorite time of year (and I’m guessing if you’re reading this blog, it’s yours too) with the leaves changing, horror movies getting a boost (though this past summer’s box office should illustrate that horror is good for ALL seasons) and happy memories of trick or treating, caramel apples, and staying up late watching monster movies.

The great thing about growing up in the 󈨊s, however, was that you didn’t require the veil of darkness to enjoy your favorite beasties! In October of 1971 (less than a month after my first birthday) General Mills unleashed their now legendary “monster cereals,” giving kids a comedic dose of The Universal Monsters for breakfast. At the time of their debut there were only two of them Count Chocula (chocolate flavored and modeled after Dracula) and Franken Berry (a strawberry flavored Frankenstein) with their blueberry inspired ghostly cousin, Boo Berry showing up a couple years later.

Although I recall sampling his more colorful pals, ce monster kid was definitely Team Chocula. In fact, I was never much of a cereal person in general but Count Chocula was the one major exception. I remember my mom pushing me in the grocery cart down the breakfast aisle and tossing the box in with me. She knew it was the quickest way to get me to stop asking if we were almost done shopping yet (Lord, remember how boring that was?) and spend the rest of the journey staring intently at it while trying to imagine where the prize was located inside.

The next morning I’d try to be the first to open that box before my annoying younger brother did in an effort to ensure the bounty was mine. Looking back it seems pretty silly expelling so much energy on a trinket (especially considering I have no memory of what any of those prizes actually were) but when you’re a kid a new toy is a new toy and worth the effort regardless. I do remember my mom finally trying to settle the dispute by getting Count Chocula for me and my brother his preferred Franken Berry though it did little to stop the arguing as I’d merely use the opportunity to inform my brother that his favorite mascot looked an awful lot like a pink hippo.

My average weekday would begin with me heading to kitchen to fix myself a bowl before plopping down on the living room floor to watch Chicago kids’ programming such as Ray Rayner and the adventures of Clutch Cargo. If it was Saturday (a.k.a. cartoon day) I’d be watching one the big three networks instead. Regardless of what was on TV, Count Chocula was guaranteed to be with me.

The chocolate grain was fine but the marshmallows were the réel draw! Back then they were shaped like tiny versions of réel marshmallows (instead of today’s bat shapes) that were somewhat petrified until you added the milk. In an effort to be healthier, the cereal now boasts “whole grain” which is probably why I remember it tasting a little better back then too. That was the beauty of those bygone days, parents weren’t ashamed to admit they were pouring pure sugar down their kid’s throats first thing in the morning. Of course this was also back when youngsters actually spent the rest of their day burning OFF that sugar rather then spending it on the couch. I guess It makes sense that the cereal should forego some of its taste in lieu of that but I swear fore God, if I ever time travel back to the 1970’s, I’m immediately going to grab a box of that unhealthier Count Chocula for breakfast along with the Colonel’s original recipe Kentucky Fried Chicken pour le déjeuner!

As one of those kids who tended to use too much milk in his cereal (but don’t tell my kids that since I’m always after them for doing the same thing) Count Chocula would make sure rien went to waste by turning that plain old white milk into much tastier “chocolate milk” instead thus ensuring I’d finish every last drop! Sûr, Cocoa Puffs et Cocoa Pebbles provided the same phenomena but it was jamais nearly as good as the Count’s. I should also add that at least Cocoa Puffs stayed crunchy, if you didn’t eat those Cocoa Pebbles fast enough you’d wind up with chocolate-flavored slop!

Once the Big 󈨔s was in full swing I’d moved on to other choices, thus missing out on the limited runs of their werewolf spin-off, Frute Brute, et Yummy Mummy. By 2010, none of the Big Three were available year round as General Mills made the decision to put them out during the Halloween season only. It’s frustrating at times but does show the marketing genius of the cereal company who’ve obviously figured out that the best way to rouse American consumership is by using words like “exclusive” and “limited edition.” Target was one of the few stores that carried them and last year I brought a box with me to Rhode Island (since there are fewer Targets up there as here in Chicago) and the other Terror Dave (who also considers the Count one of his BFF’s) enjoyed it for breakfast during my vacation. It was really nice sharing it with a fellow adult monster kid but, as my host, I think the moins he could of done was put on some cartoons while we were eating!

This past weekend I went out in search of them as I do every year now but this time with even Suite spring in my step. Not only would Count Chocula, Franken Berry, et Boo Berry be out for their 2013 Halloween tour but also joined by their elusive, extended monster family members Frute Brute et Yummy Mummy! At last I can partake in what I’d missed out on during my teen-aged years. Target gets even MORE props for not only offering all of these treasures but for featuring them in their original boxes (and not the computerized crappy ones you get everywhere else)!

And so, my friends, lets all raise our breakfast bowl and toast our friends at General Mills. For surely there is NO better way to start your day than with your favorite monster.


Voir la vidéo: Tutoriel pour le brassage de bière artisanale (Janvier 2022).