Recettes traditionnelles

Qu'est-ce que le fruit de papaye et comment l'utilisez-vous?

Qu'est-ce que le fruit de papaye et comment l'utilisez-vous?

Que vous les appeliez papayes, mangues Hillbilly, Quaker Delights ou bananes Hoosier, c'est le fruit cultivé aux États-Unis que vous devriez connaître.

Si vous n'avez jamais goûté de papaye, vous voudrez peut-être regarder dans votre jardin avant de vous rendre au magasin. Les papayes sont indigènes dans 26 États des États-Unis - elles poussent du nord de la Floride jusqu'au Canada, et aussi loin à l'ouest que l'est du Nebraska. Il fut un temps où ce fruit nourrissait les Amérindiens et les colons, ce qui explique probablement les surnoms folkloriques du fruit comme les mangues hillbilly, les Quaker Delights ou les bananes Hoosier.

Que sont les papayes ?

Manger sain doit toujours être délicieux.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour plus d'articles intéressants et de recettes saines et savoureuses.

Les papayes sont le plus gros fruit comestible qui pousse aux États-Unis, sans compter les courges ; ils poussent comme un arbre de sous-bois et se propagent pour former des « plaques de papaye » (nous promettons que nous n'inventons pas cela).

Le fruit de la papaye est différent de tout ce que vous avez jamais essayé - il a des notes de saveur de banane, de mangue, de poire et de melon. La chair est douce et a la sensation en bouche de crème pâtissière - certains disent même qu'elle a un goût similaire au pudding à la banane. Mais le bon goût n'est pas tout ce que ce fruit obscur a à offrir - une portion de papaye contient des niveaux élevés de B-6, de thiamine, de riboflavine, d'acide folique, de niacine, de vitamine C, de magnésium, de potassium, de fer et de phosphore.

La papaye est mieux mangée pendant la haute saison - d'août à septembre. Pour les meilleures papayes, recherchez des fruits verts sans tache avec la douceur d'une pêche mûre. Il n'y a qu'un seul hic : la papaye est assez difficile à trouver. Vous pouvez essayer d'avoir de la chance dans votre marché fermier local ou dans un magasin de produits spécialisés, mais votre meilleur pari est de faire pousser votre propre papayer.

La vie du sud Le « jardinier grincheux » Steve Bender dit que le fruit n'est pas très populaire pour deux raisons : « Premièrement, sa peau fine se meurtrit facilement, ce qui le rend difficile à expédier. Deuxièmement, les fruits mûrs pourrissent en quelques jours à moins que vous ne les congeliez.

Comment utiliser les fruits PawPaw

Savourez les fruits tels quels en enlevant la peau et en aspirant la chair juteuse - faites juste attention à éviter les graines brunes. Si vous voulez expérimenter avec les papayes, vous pouvez réduire la chair en purée et faire du beurre de papaye ou du cuir de fruits - il peut également être ajouté aux smoothies, à la farine d'avoine, aux produits de boulangerie, aux cocktails ou sur du pain grillé avec un filet de miel.


Qu'est-ce qu'une patte patte?

Qu'est-ce qui a le goût d'un croisement entre une banane et une mangue et qui pourrait pousser dans votre quartier en ce moment ?

Si vous n'êtes pas sûr, vous ne connaissez probablement pas la patte patte.

Originaire peu connu de l'est des États-Unis, le fruit de la patte a une peau jaune-vert et une chair douce et orange avec une consistance crémeuse et une saveur délicieuse et sucrée. [La science que vous pouvez manger : 10 choses que vous ne saviez pas sur la nourriture]

Ces qualités lui ont valu le surnom de "pomme à la crème", mais il est aussi appelé "banane du pauvre" et "banane de l'Indiana".

Le paw paw tree (Asimina triloba) est indigène dans 26 États des États-Unis, poussant à l'état sauvage de la côte du golfe jusqu'à la région des Grands Lacs. C'est une plante hôte préférée du machaon zébré, dont les larves se nourrissent des feuilles.

Historiquement, le fruit a été apprécié par les Amérindiens et les premiers colons européens. Au moins deux présidents américains préféraient les pattes: George Washington les aurait appréciées pour le dessert, et Thomas Jefferson était connu pour avoir fait pousser des pattes à Monticello.

Aujourd'hui, la patte d'oie, qui pousse souvent le long des berges des rivières et des ruisseaux, est une collation pratique pour les kayakistes et un aliment de base dans l'alimentation automnale de nombreux habitants de la campagne.

Les aficionados de Paw Paw mangent le fruit directement de l'arbre, ou l'utilisent dans une variété de délicieuses recettes. De la crème glacée aux pattes, ça vous tente ? Que diriez-vous du pain aux noix de paw paw?

Mais malgré la popularité de ce fruit auprès des habitants et sa riche valeur nutritionnelle (il est riche en protéines, en antioxydants, en vitamines A et C et en plusieurs minéraux essentiels), la papaye a réussi à rester en dehors de la plupart des épiceries et du radar de la grande agriculture.

La forme étrange en forme de haricot et la peau marbrée de la papaye en font un produit difficile à vendre aux consommateurs qui ne connaissent pas la douceur de la crème qui se cache sous l'extérieur du fruit. Et la papaye ne voyage pas bien : elle se meurtrit facilement et a une courte durée de conservation (deux à trois jours à température ambiante).

Donc, si vous voulez essayer les pattes, ne courez pas au supermarché. Au lieu de cela, recherchez ce fruit dans les marchés de producteurs et les magasins spécialisés &mdash, y compris certains détaillants en ligne &mdash à la fin de l'été ou au début de l'automne.

Si vous êtes un bricoleur, vous pouvez acheter vos propres papayes et commencer à récolter ces fruits dans quelques années. Originaire des États-Unis, il a peu de parasites et n'a pas besoin de beaucoup de soins.

Mais sachez que la fleur marron de la papaye, bien que belle, aurait une odeur de viande pourrie et de mdash, ce qui pourrait expliquer davantage sa culture retardée. (Les abeilles et autres insectes montrent peu d'intérêt pour la fleur de papaye, une pollinisation manuelle est donc parfois nécessaire.)


Pawpaws : le meilleur fruit secret des États-Unis

Si vous avez de la chance, le meilleur fruit secret d'Amérique pourrait pousser sur un arbre près de votre jardin. Ou peut-être dans un comté ou deux. Le trouver demande des efforts, mais c'est un effort de rajeunissement. Tromper dans les bois à la recherche de papayes me fait me sentir un peu plus humain, et le goût alléchant de la papaye n'est qu'une de ses récompenses. Ce qui commence sous un auvent feuillu se termine dans votre cuisine, avec des possibilités culinaires incalculables.

Que sont les papayes, de toute façon?

Les papayes, les plus grands arbres fruitiers comestibles originaires d'Amérique du Nord, produisent des fruits verdâtre-noirâtre, généralement de trois à six pouces de long. La chair est jaune pâle à jaune vif et contient un réseau de graines brillantes de couleur brun foncé. La saveur d'une papaye est ensoleillée, électrique et carrément tropicale: une émeute de mangue-banane-agrumes qui est incongrue avec ses origines de forêt tempérée et feuillue. Ils ont également un subtil arrière-goût floral de levure, un peu comme la bière de blé non filtrée. "La saveur des papayes est puissante et distincte", écrit diplomatiquement l'historien culinaire Mark F. Sohn dans son livre encyclopédique, Cuisine familiale des Appalaches.

Une papaye est une chose simple et sans prétention à l'extérieur, il est possible de passer involontairement devant un arbre chargé d'une demi-douzaine de choses. Mais disons que vous remarquez les papayes et que vous en prenez une mûre. La meilleure façon de profiter d'une papaye est là dans les bois, en la déchirant comme si vous aviez des griffes. Déchirez la peau, aspirez la pulpe et recrachez les graines. C'est une expérience gluante, sensuelle et primale. Vous avez maintenant mangé de l'arbre de la connaissance terrestre, et devinez quoi ? Ça a vraiment bon goût.

Les papayes poussent des Grands Lacs jusqu'à des parties de l'enclave de Floride. Les membres de l'expédition Lewis et Clark mangeaient des papayes pour le plaisir et, pendant une période dans le Missouri en 1806, pour leur subsistance. John James Audubon a représenté des coucous à bec jaune sur une branche de papaye. Nos premiers ancêtres américains ont apprécié les papayes pendant des siècles, les répandant aussi loin à l'ouest que le Kansas. En 1541, l'expédition du conquistador Hernando de Soto a enregistré des Amérindiens cultivant et mangeant des papayes dans la vallée du Mississippi. Et même s'ils ont dû défricher les papayes pour créer des terres cultivables, les colons blancs ont savouré la papaye, souvent le seul fruit frais disponible à proximité. Il existe des villes nommées Paw Paw dans le Michigan, la Virginie-Occidentale, le Kentucky et l'Oklahoma (les États du Mid-Atlantic et du Midwest constituent la zone chaude de la papaye.)

Mais plus notre pays s'industrialisait, moins les papayes étaient pertinentes. Les papayes ont eu des problèmes de sensibilisation du public. Une abondance de surnoms folkloriques, pour l'un: banane Hoosier, banane indienne, pomme crème, délice Quaker. Cette papaye signifie que la papaye dans d'autres parties du monde n'aide personne non plus. (Malgré le cri "Bare Necessities" de Baloo dans la version Disney du livre de la jungle, les papayes ne sont pas liées aux papayes.)

Mais actuellement, il y a une vague de fond, une renaissance de la papaye. La communauté de papaye, petite mais enthousiaste, comprend à la fois des producteurs professionnels et amateurs, et elle culmine lors de rassemblements comme le Ohio Pawpaw Festival, un événement décontracté qui en est à sa 16e année, où des ateliers de hula-hooping en famille et des présentations sur la propagation de la papaye équilibrent un solide jardin à bière et scène musicale. Les festivaliers font la queue pour des échantillons gratuits de crème glacée à la papaye, une introduction douce et savoureuse aux possibilités alléchantes de la cuisine de papaye.

Voici le hic : les papayes qui se blessent facilement ont une courte durée de conservation et ne correspondent pas actuellement au modèle commercial de la grande agriculture. Un réseau dispersé d'universitaires et d'horticulteurs étudient pour voir si cela pourrait changer, si un jour une stratégie de croissance et de marketing pourrait faire des papayes un nouveau produit attrayant dans l'allée des produits - le prochain POM Wonderful. Quoi qu'il en soit, la scène de la papaye lointaine, diversifiée et vaguement affiliée est un endroit passionnant à vivre en ce moment. Pour en faire partie, il suffit de goûter.

Comment mettre la main sur les papayes

Vos options sont cultiver, acheter ou fourrager. Les papayes sont idéales pour l'aménagement paysager, et un arbre greffé peut porter des fruits en deux ans, mais ils peuvent être délicats. Les producteurs de papayes n'ont pas tendance à être des gens ordinaires. Ils sont analytiques, curieux, un peu excentriques et souvent généreux (je n'ai jamais eu autant de réponses rapides et douces à un e-mail que ma requête de papaye à la California Rare Fruit Grower's Society.)

Supposons que vous ne pouvez pas attendre que les fruits poussent. Renseignez-vous sur votre marché fermier local si vous êtes dans les régions du Midwest ou du Mid-Atlantic, où une douzaine de papayes peuvent apparaître vers septembre ou octobre. Ce n'est pas bon marché, mais vous pouvez vous faire livrer des papayes fraîches en saison et de la pulpe de papaye congelée toute l'année. La société d'aliments de spécialité Earthy Delights affirme que les demandes de papayes ont augmenté chaque année depuis que NPR a diffusé pour la première fois une histoire à leur sujet en 2011. Vous pouvez également aller directement à la source et contacter Albany, Ohio's Integration Acres, "le plus grand processeur de papaye au monde. " Fondés en 1996, ils utilisent à la fois leurs propres papayes et celles d'autres producteurs et cueilleurs de la région, vendant à la fois de la pulpe congelée et des « pops de papaye » à fruits mélangés.

Cependant, la façon la plus amusante d'obtenir des papayes est de loin d'aller dans les bois et de prétendre que vous êtes un chasseur-cueilleur. J'ai trouvé mes premières papayes accidentellement, lors d'une randonnée dans les limites de la ville du sud-est de l'Ohio où je vis. Une papaye mûre était écrasée au milieu du sentier, révélant son intérieur jaune vif. J'ai levé les yeux, j'ai repéré d'autres papayes à ma portée et je suis entré de manière inattendue dans une histoire d'amour torride avec des fruits sauvages.

Les papayes au sommet de la maturité tombent simplement de l'arbre, après quoi elles sont brisées et écailleuses. La clé est donc de cueillir des papayes presque mûres, celles dont les tiges se cassent sans résistance de la branche. Ils auront un petit peu sous la peau, comme une pêche parfaite. Le fruit d'un papayer ne mûrira pas tout d'un coup. L'endroit idéal pour la papaye est celui sur lequel vous pouvez revenir facilement et souvent.

Disons que ce n'est pas le cas. Ne paniquez pas. Certaines papayes valent mieux que pas de papaye. C'est l'histoire naturelle comestible de l'Amérique du Nord. Allez-y.

Comment boire des papayes

Lorsque les fruits frais échouent, cherchez de la bière. La bière artisanale aromatisée à la papaye est une petite poche dynamique du monde de la papaye, et c'est peut-être l'un des moyens les plus accessibles d'apporter des papaye aux gens.

Jay Wince est président et brasseur en chef de Weasel Boy Brewing à Zanesville, Ohio. Ils brassent la Weasel Paw Pawpaw Pale Ale, une bière blonde de style anglais parfumée à la pulpe de papaye. Comme la plupart des brasseurs qui fabriquent des bières de papaye, ils se procurent des seaux de pulpe de papaye congelée de la taille d'un service alimentaire chez Integration Acres. Chez Weasel Boy, ils ajoutent la papaye décongelée après fermentation pour créer un ferment secondaire avant filtration. "Les gens l'attendent avec impatience", dit Wince à propos de sa bière à la papaye. Une infusion florale et de levure avec une finition de papaye incomparable, elle est disponible à la pression et en fûts uniquement de mai à septembre. "À moins que vous n'alliez dans un endroit spécialisé, vous n'allez pas simplement tomber sur des papayes fraîches", poursuit-il. « Il y a énormément de gens d'ici qui n'ont jamais vu ou entendu parler d'une papaye. Ils disent : 'Est-ce que ça pousse ici ?' La bière peut être un bon ambassadeur et un outil promotionnel pour elle. Après avoir essayé la pawpaw ale, j'ai demandé à des clients d'apporter des fruits dans le bar à partager. "

Comme plusieurs autres petites microbrasseries de l'Ohio, Weasel Boy a commencé à expérimenter avec la bière papaye à la demande de son collègue brasseur Kelly Sauber et des organisateurs du Ohio Pawpaw Festival (la bière de blé Pawpaw que j'avais de la brasserie Jackie O's au festival de l'année dernière m'a gardé calme et content pendant que je me tenais debout en ligne avec ma fille pendant une heure, en attendant son tour pour demander un animal ballon gratuit.)

Wince ne s'attend pas à ce que les bières papaye conquièrent les marchés nationaux de si tôt. "Je pense qu'il peut y avoir un marché de niche, mais jamais une application large à moins qu'ils ne changent la façon dont il est récolté et que le produit soit plus largement disponible. Les bières Pawpaw sont une chose régionale, une chose saisonnière."

Cuisiner avec des papayes

Si vous trouvez de l'or de papaye, que ce soit dans les bois ou sur un marché de producteurs, vous devez avoir un plan d'action. Les papayes mûres ne durent que deux ou trois jours à température ambiante. Ils se conservent bien au réfrigérateur pendant environ une semaine s'ils sont complètement mûrs, trois semaines s'ils sont un peu trop mûrs. (Les papayes fermes ne mûrissent pas bien hors de l'arbre.) Les papayes mûres dans l'arbre sont les meilleures molles, les trop mûres ont tendance à avoir des notes anormales.

Contrairement, disons, aux mangues, la chair crémeuse à l'intérieur d'une papaye est entièrement trop molle pour être coupée en dés. Une fois que vous la séparez des graines et de la peau, c'est déjà une purée pratique, presque comme la pulpe d'un kaki hachiya mûr. Pour l'extraire, coupez les papayes en deux avec un couteau et écrasez-les à mains nues dans une passoire posée sur un grand bol (une alternative encore meilleure est une passoire conique avec un pilon en bois.) La pulpe se congèle bien dans un sac Ziploc pendant à six mois (voir notre guide pour congeler et décongeler efficacement les aliments ici). Il s'oxyde rapidement, donc lorsque vous conservez la pulpe de papaye au réfrigérateur, ajoutez un peu de jus de citron et empêchez l'air d'entrer en appuyant sur une pellicule plastique directement sur la surface. La pulpe est mieux utilisée en une journée.

Et ensuite ? Les composés aromatiques les plus distincts de la papaye sont volatils, il est donc préférable de l'utiliser dans des recettes qui ne l'exposent pas à la chaleur : pensez aux desserts glacés et glacés, aux smoothies ou aux salsas. Préparez votre pudding à la banane préféré, mais ajoutez-y de la pulpe de papaye au lieu de tranches de banane. Vous pouvez utiliser une recette fidèle de sorbet à la mangue ou de yogourt glacé et échanger les papayes contre la mangue. Les papayes chantent avec les produits laitiers, alors les incorporer à une panna cotta ou simplement en verser sur un bon yaourt nature fait toujours plaisir.

Une grande exception à la règle de non-chaleur est la cuisson. Grâce à de grandes quantités de farine et de sucre, la papaye fonctionne bien dans les gâteaux, les biscuits et les pains rapides, où ses saveurs sont subtiles. Les conserves de papaye longuement cuites et faites maison avec lesquelles j'ai eu un succès mitigé, bien que la confiture de papaye d'Integration Acres (qui coupe la papaye avec des baies) soit divine sur un craquelin au chèvre.

L'attrait de la papaye n'est pas seulement sa saveur. Ces fruits perdus et trouvés sont à la fois abondants et rares, ce qui place ceux d'entre nous qui ont des intérêts sincères dans la conspiration de la papaye dans l'étrange lieu de vouloir exciter beaucoup de gens à propos d'une nourriture sauvage semi-secrète. Dans cinq ans, les papayes pourraient-elles être les prochaines rampes, suscitant des ricanements de dédain de la part des amateurs de tendances souffrant de la fatigue du battage médiatique des papayes ? J'espère que non, mais si c'est le cas, vous me trouverez toujours dans les bois, scrutant fébrilement la canopée basse et feuillue à la recherche d'une carrière juste mûre à cueillir.


Tout sur les papayes

Que sont les papayes ? Les papayes (Asimina triloba) sont des arbres de sous-étage qui aiment l'ombre et qui produisent le plus gros fruit comestible originaire d'Amérique du Nord. Regarde.

Article invité de Patti Moreno

Que sont les papayes ?

Également connu sous le nom de Pomme Crème Américaine, ou alors Banane d'Indiana, les papayes étaient largement consommées et appréciées par les Amérindiens à l'époque. Actuellement, les papayes poussent à l'état sauvage aux États-Unis en tant qu'arbre de sous-étage qui aime l'ombre.

Les papayes sont en fait de très grosses baies, atteignant parfois une longueur de plus de 6 pouces. Ils virent du vert au jaune (ou au brun) à maturité. Le fruit a une forte saveur tropicale, semblable à celle des bananes, des ananas ou des mangues.

Fruits mûrs de papaye ont une durée de conservation très courte : environ 3 à 5 jours. Cela a rendu impossible la vente de papayes dans la plupart des épiceries, car elles ne peuvent pas être transportées assez rapidement sur le marché. Faire pousser des papayes dans votre jardin est la meilleure façon de profiter de ce fruit.

Les jeunes papayes peut être sensible au plein soleil et nécessiter un soleil filtré pendant la première ou les deux premières années. En effet, dans la nature, les papayes poussent comme des "arbres de sous-bois", à l'ombre d'autres arbres beaucoup plus gros. Une fois établis, les papayes produisent le plus de fruits lorsqu'elles sont cultivées en plein soleil. Les papayes produisent également des fruits à l'ombre, mais elles peuvent produire moins de fruits que les arbres cultivés en plein soleil. La solution ici est de construire une structure de toile d'ombrage temporaire sur les jeunes arbres et de l'enlever une fois qu'ils sont plus âgés et établis (vous pouvez dire une fois qu'ils commencent à fleurir qu'ils sont prêts à fructifier !) afin qu'ils puissent profiter du plein soleil exposition.

Les papayes sont résistantes au froid arbres fruitiers, ce qui signifie qu'ils poussent bien dans les climats plus froids. Cela s'applique à la Asimina triloba papaye, ou papaye commune, qui pousse du nord de la Floride jusqu'au Canada.

Pour une bonne pollinisation plante au moins deux variétés greffées différentes de papayes (deux ou plusieurs arbres greffés ne peuvent pas se croiser s'ils sont de la même variété). Alternativement, vous pouvez planter deux ou plusieurs papayes, qui pourront se polliniser mutuellement. Les papayes comptent sur les insectes pour la pollinisation croisée des fleurs, il est donc important que votre paysage soit favorable aux insectes qui déplacent le pollen.

Le fruit de la papaye se forme en grappes, de 2 à 9 fruits par grappe. Les papayes demandent peu d'entretien et, parce qu'elles sont originaires des États-Unis, il y a très peu de problèmes avec les parasites du jardin, ce qui rend les papayes idéales à planter si vous pratiquez le jardinage biologique.

Les papayes greffées achetées chez Stark Bro's commencent à fructifier dans environ 3 à 5 ans !

Commencer à récolter les papayes à la mi-août jusqu'aux premières gelées (généralement début à mi-octobre). Les papayes sont excellentes à manger fraîchement coupées de l'arbre, mais elles ont également de nombreuses utilisations dans les recettes ! En raison de leur goût et de leur texture de banane, les papayes constituent un bon substitut à la banane pour des recettes comme le pain aux bananes. Ils sont également sains, avec plus de protéines, de vitamine C, de fer, de niacine, de calcium, de phosphore, de zinc, de magnésium, de cuivre et de manganèse que les pommes, les oranges ou les bananes.

Le fruit de la papaye est nutritif, ce qui en fait un fruit parfait pour des smoothies sains et délicieux ! Les smoothies sont rapides, faciles et amusants à préparer, comme vous pouvez le voir dans ma vidéo ci-dessous. Vous devrez séparer la peau et les graines de la chair de crème pâtissière. La peau est comestible, mais n'a pas bon goût et les graines ne doivent pas être consommées. Amusez-vous bien et mélangez-les avec toutes sortes d'autres fruits !


Questions fréquemment posées

  • Question: Quel est le goût des papayes ?
    Réponse:Une saveur de papaye est ensoleillée, électrique et carrément tropicale: une émeute de mangue-banane-agrumes qui est incongrue avec ses origines de forêt tempérée et feuillue. Ils ont également un subtil arrière-goût floral de levure, un peu comme la bière de blé non filtrée.
  • Question: Est-ce que Paw Paw est la même chose que la papaye ?
    Réponse:C'est plus facile que vous ne le pensez, vous pouvez distinguer les deux en utilisant la forme et la couleur. Une papaye a une chair rouge ou rouge à l'intérieur et elle est ovale comme un ballon de rugby. Une papaye a une chair jaune, est légèrement plus grosse et plus ronde comme un ballon de football.
  • Question: A quoi servent les papayes ?
    Réponse:La papaye d'Amérique est une plante. L'écorce, les feuilles et les graines sont utilisées pour fabriquer des médicaments. En homéopathie, la papaye américaine est utilisée pour traiter la fièvre, les vomissements, la douleur et l'enflure (inflammation) de la bouche et de la gorge. L'homéopathie est une méthode de traitement alternative qui utilise des dilutions extrêmes de médicaments.
  • Question: Quel genre de nourriture est la papaye ?
    Réponse:Les papayes sont le plus gros fruit comestible qui pousse aux États-Unis, sans compter les courges qu'elles poussent comme un arbre de sous-bois et se propagent pour former des "patchs de papaye" (nous promettons que nous n'inventons pas cela). Le fruit de la papaye est différent de tout ce que vous avez jamais essayé - il a des notes de saveur de banane, de mangue, de poire et de melon.
  • Question: Les graines de papaye sont-elles toxiques ?
    Réponse:La peau et les graines de la papaye peuvent être toxiques Les deux se sont avérés toxiques pour l'homme. En fait, selon une fiche d'information de l'Université Purdue sur le fruit, les graines contiennent des alcaloïdes provoquant des vomissements dans l'endosperme.27 сент. 2020 .
  • Question: Que guérit les feuilles de Paw Paw?
    Réponse:La feuille de papaye est souvent consommée sous forme d'extrait, de thé ou de jus et s'est avérée efficace pour traiter les symptômes liés à la dengue. D'autres utilisations courantes incluent la réduction de l'inflammation, l'amélioration du contrôle de la glycémie, le soutien de la santé de la peau et des cheveux et la prévention du cancer.15 апр. 2020 .

Liste de la littérature connexe :

Après avoir cueilli la papaye, vous avez mangé la papaye.

La papaye aussi est un arbuste splendide et en grande abondance.

papaye ou papaye ’pa-,pd Arbre ou arbuste à feuilles caduques (Asimina triloba) de la famille des pommiers à la crème, originaire de l'Est et du Midwest des États-Unis.

Martin P

Organisateur de fêtes gastronomiques.

Tu pourrais aussi aimer


4 réflexions sur &ldquo Congélation de la pulpe de papaye & rdquo

Nous pressons la pulpe dans des contenants en plastique de 16 oz (réutiliser des contenants de fromage cottage) qui s'empilent bien au congélateur. Nous pouvons ensuite utiliser une cuillère à crème glacée pour servir ce sorbet “paw paw” en dessert (une légère décongélation est nécessaire car il gèle assez fort). Nous avons constaté qu'il a une saveur d'ananas plus forte lorsqu'il est à l'état congelé. Au fur et à mesure qu'il décongèle, il retrouve sa texture onctueuse et son goût et son odeur fruités. Étonnamment, il ne s'oxyde pas beaucoup. Parfois, la surface supérieure devient un peu brune, mais elle est à peine à la surface et tout le dessous est toujours jaune et savoureux.

Merci Tania ! Les sacs en gallons de l'année dernière sont devenus un peu encombrants, alors cette année, j'ai congelé des sacs de taille sandwich en petits lots. Les récipients et la cuillère à sorbet sont une excellente idée.

Ajoutez-vous des fruits frais ou du jus de citron à la purée pour garder la couleur et le goût de la PawPaw ?

Non, je ne congèle que la pulpe de papaye. En petits lots, il ne se décolore pas car il est emballé et scellé. Nous avons constaté que le goût reste également fidèle aux fruits frais. Avez-vous une expérience de congélation de papaye que vous aimeriez partager?


Les papayes sont inhabituelles et douces

Lorsque vous rencontrez la papaye, ne vous laissez pas décourager par l'apparence chaleureuse du fruit. De taille, de forme et de couleur similaires aux mangues, la papaye n'a pas l'allure accrocheuse d'un pluot ou d'un fruit du dragon. Au lieu de cela, la peau verte marbrée de la papaye se meurtrit facilement et peut avoir des taches brunes lorsqu'elle est trop mûre (via Porte SF).

La papaye est un fruit, cependant, que vous ne voulez pas juger par sa couverture. Mûre lorsqu'elle est outrageusement molle, la chair intérieure jaune de la papaye est aussi surprenante que sucrée. Il a une consistance crémeuse semblable à une crème pâtissière avec une saveur rappelant les fruits tropicaux. Certains décrivent les papayes comme le melon rencontre la banane rencontre la mangue, l'ananas et les baies (via l'Université d'État du Kentucky). Ces tentatives pour caractériser la saveur vraiment unique de la papaye sont apparentes dans les surnoms folkloriques du fruit : banane Hoosier, banane indienne et pomme crème (via Mangez sérieux).

La papaye est généralement consommée fraîche car la chair molle ne se prête pas bien à la coupe en dés. Berryman a dit Nourriture et vin, "Je pense que la meilleure façon de les manger est de les ouvrir et de les manger avec une cuillère, comme un avocat." Si vous suivez son conseil, évitez les grosses graines noires brillantes de la papaye. Assez chanceux pour avoir affaire à une surabondance de fruits à maturation rapide? Vous aurez envie de quelques recettes de papaye. La crème glacée Pawpaw est un favori de longue date parmi les connaisseurs de papaye. La chair peut également être congelée pour une utilisation ultérieure dans des smoothies, des muffins ou du pudding.


La peau et les graines de la papaye peuvent être toxiques

Par Le blog de recettes Earthy Delights, avant de prendre votre première bouchée ou gorgée de ce fruit, vous devez jeter les graines et ne jamais mordre dans la peau. Les deux se sont avérés toxiques pour l'homme. En fait, selon une fiche d'information de l'Université Purdue sur le fruit, les graines contiennent des alcaloïdes provoquant des vomissements dans l'endosperme. Et si les graines sont mâchées, un poison est libéré et elles peuvent faire des ravages dans votre système digestif. Chose intéressante, il a également été noté que si elles étaient avalées entières, les graines ne semblaient pas poser ces mêmes problèmes. Néanmoins, il est recommandé aux femmes enceintes de rester à l'écart de ce fruit (via le Memorial Sloan Kettering Cancer Center).

Donc, si vous prévoyez de manger des papayes, assurez-vous de retirer les graines et de les jeter ou de les planter si vous voulez essayer de faire pousser le fruit. Les papayes n'ont pas une très longue durée de conservation. En fait, si vous ne les mangez pas dans un délai d'environ deux jours, ils deviennent un gâchis pâteux. Mais si vous en avez acheté une grande quantité sur un marché de producteurs, n'ayez crainte. Ils peuvent être conservés au réfrigérateur jusqu'à une semaine ou au congélateur dans des sacs de conservation allant au congélateur pendant six mois, selon Mangez sérieux.


Avant que tu partes.

Chaque semaine, The Splendid Table vous propose des histoires qui élargissent votre vision du monde, vous incitent à essayer quelque chose de nouveau et montrent comment la nourriture nous rassemble. Nous comptons sur vous pour le faire. Et, lorsque vous faites un don, vous devenez membre de la coopérative The Splendid Table. C'est une communauté de personnes partageant les mêmes idées qui aiment la bonne nourriture, la bonne conversation et la camaraderie de cuisine. Les membres de la coopérative Splendid Table recevront du contenu exclusif chaque mois et auront des opportunités spéciales pour se connecter avec l'équipe de la Splendid Table.

Faites un don aujourd'hui pour aussi peu que 5,00 $ par mois. Votre cadeau ne prend que quelques minutes et a un impact durable sur The Splendid Table et vous serez accueilli dans The Splendid Table Co-op.


Étiquette : Recettes de papaye

Pour l'amour des papayes : un mini manuel pour la culture et l'entretien des papayes de la graine à la table

Michael Judd, publié en août 2019 par Ecologia, distribué par Chelsea Green Publishing, ISBN 978-0-578-48874-5.

Ce nouveau livre merveilleux est inspirant et appétissant, pratique et beau. Environ 150 pages de photos glorieuses, de détails techniques, de recettes alléchantes et de tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour commencer à faire pousser des papayes ou pour mieux utiliser les papayes sauvages sur les arbres négligés à proximité. Ici, vous pouvez apprendre les raisons de planter des cultivars nommés qui ont été sélectionnés pour leur taille, leur saveur et leurs rendements élevés.

Michael Judd, sa femme Ashley et leur fils Wyatt vivent à Long Creek Homestead dans une maison ronde sur une propriété dans les contreforts des Appalaches du Maryland, où ils cultivent de nombreux arbres alimentaires et autres fruits, et organisent un festival annuel de la papaye en septembre.

Les papayes sont apparentées aux pommes à la crème et au cherimoya, de la famille des pommes à sucre, et pourtant elles poussent dans la zone tempérée, s'étant déplacées vers le nord avec le recul des glaciers de l'ère glaciaire. Des saveurs de mangue, de banane et d'ananas proviennent de ce fruit crémeux. Mais si vous ne savez pas ce que vous faites et que vous les laissez se faire des bleus, ou que vous les cueillez sous-mûrs, vous pouvez vous retrouver avec un goût amer dans la bouche ou un mal de ventre. Alors procurez-vous ce livre !

Apprenez à repérer les papayes sauvages à la lisière d'une forêt ou au bord d'une rivière. Ils ont besoin de plein soleil pour développer une bonne saveur, bien que les arbres poussent à l'ombre. Si vous voulez cultiver les vôtres, vous pouvez bien sûr les cultiver à partir de graines sauvages (que vous gardez humides et plantez juste après avoir mangé le fruit).

Faire pousser des papayes
Les quatre éléments clés d'une production réussie de papaye :
  1. humidité (minimum de 32" (81 cm) de précipitations annuelles ou accès à une humidité continue du sol)
  2. sol bien drainé, de préférence fertile
  3. étés chauds et humides avec 160 jours sans gel
  4. hivers froids, y compris des températures glaciales et au moins 400 heures de froid.

Les zones de résistance à l'hiver USDA 5-9 sont les plus adaptées. Si ces facteurs sont pris en compte, la papaye peut être un arbre fruitier facile d'entretien. Nous avons tous ces facteurs dans notre région de Virginie centrale, et nous avons des arbres sauvages le long de la rivière South Anna. Nous avons également cultivé des variétés plantées près de nos maisons. Dans les bonnes conditions, les papayes poussent jusqu'à une forme pyramidale attrayante de 7,6 m (25 pi) et peuvent porter 50 lb (23 k) de fruits chaque année.

Il est préférable d'avoir deux arbres génétiquement différents ou plus proches les uns des autres, pour une bonne pollinisation croisée et une nouaison abondante. Les fleurs individuelles ne peuvent pas se polliniser elles-mêmes, et bien que chaque arbre puisse s'auto-polliniser, le rendement peut ne pas être important. Les fleurs inhabituelles brun-violet sont assez discrètes.

Les chapitres sur la culture des arbres comprennent la collecte des graines, leur germination, la plantation, le greffage, le choix des porte-greffes et l'importance des champignons du sol. Renseignez-vous sur la plantation d'accompagnement avec des plantes fixatrices d'azote (telles que la plante plomb, le faux indigo, le robinier, qu'il faudra tailler plus tard) et les plantes couvre-sol "paillis" (telles que la consoude, l'achillée millefeuille, la mélisse, le fuki, le trèfle blanc ). Le chapitre sur l'entretien des arbres comprend l'éclaircissage des fruits et l'élagage (évitez de grimper sur ces arbres cassants en les gardant à 8 pi (2,4 m) de hauteur).

Variétés cultivées

Si vous n'avez mangé que des papayes sauvages, vous serez étonné de celles cultivées - beaucoup plus grosses, avec une saveur sucrée plus équilibrée, un arôme délicieux et une texture lisse. Michael offre des conseils sur le choix d'une variété et sur le choix et la plantation de semis en pot. Il nous présente Neal Peterson, qu'il appelle le Mahatma Pawpaw. Neal a créé la plupart des meilleurs cultivars de papaye. J'ai profilé son travail ici.

Les facteurs à considérer incluent le moment où les fruits mûrissent et si tous les fruits mûrissent dans une petite fenêtre si le fruit se ramollit rapidement si la peau est mince (indésirable si vous vendez ou essayez de stocker le fruit) s'ils ont tendance à se fendre par temps de pluie s'ils besoin de beaucoup d'éclaircissage des fruits pour préserver la santé de l'arbre quelle est la taille du fruit (4-6 oz ( 114-170 g ) ? 8 oz ( 227 g ) ? 16 oz (454 g ) ? ) le rapport graine:pulpe ( certains gros fruits ont d'énormes graines - une fourchette idéale est de seulement 4 à 8 % de graines). Michael propose des profils des sept cultivars Peterson, des trois cultivars de la Kentucky State University et des deux cultivars nommés de Jerry Lehman. Pour le cultivateur pressé, il existe un résumé des meilleurs cultivars pour plusieurs facteurs, et pour la personne qui n'a pas le temps de lire ou d'expérimenter, Michael suggère de s'en tenir aux cultivars sauvages éprouvés de longue date Overleese, Sunflower, PA Golden et NC-1.

Récolte des papayes

La récolte est à la fois un art et une science. Les papayes sous-mûres peuvent provoquer des maux de ventre. Une mauvaise manipulation des papayes peut rapidement conduire à de mauvais résultats. Les aubaines qui sont restées sur le sol pendant plusieurs jours auront probablement une odeur funky et un goût amer - ne laissez pas votre première expérience de papaye être comme ça ! L'idéal est de cueillir à la main les fruits mûrs, et comme la transition des papayes non mûres dures comme de la pierre à mûres est très soudaine, vous finirez par vérifier les mêmes fruits plus d'une fois. Certains cultivars changent de couleur, d'autres non. Vérifiez quotidiennement! La maturation peut se terminer plus tard s'ils ont commencé à mûrir avant la cueillette. La période de récolte dure 2 à 4 semaines (juillet dans le Grand Sud, fin août et début septembre en Virginie centrale, octobre dans la région des Grands Lacs).

Photo Michael Judd

Post-harvest

Be very gentle in handling these delicate fruits. Eat within 72 hours of picking or refrigerate (for 1-3 weeks, with the longer period being in a large cooler with a big air volume) Pawpaws exude large quantities of ethylene when ripening. This colorless, odorless gas causes other crops in the same storage space to ripen more, or to sprout, or in the case of carrots, to taste bitter. Alternatively, pulp and freeze (or freeze and pulp). This is one of the places where you learn time- and money-saving secrets – freeze the fruit s whole, remove from the freezer after 12 hours, warm them for half an hour, then peel as if they were potatoes, pry them open and pop the seeds out cleanly. Pu t the frozen chunks back into the freezer until you have more time. There are tips about keeping the yellow color, and which food mills and sauce-makers can pulp pawpaws.

There’s info on the nutritional content of pawpaws: 3.5 oz (100 g) provides 80 calories, including 1.2 g of protein and fat, and all of the essential amino acids.

Pawpaw Recipes

The next section of the book is recipes and mouth-watering photos. (Cheesecake! Ice-cream!) First are the recommendations on eating pawpaws fresh off the tree, and in other ways raw. Next are the c autions about baking with flour which can mask the more subtle flavors and leave something that could be mistaken for banana pie or butterscotch tart. There are vital guidelines on how to use pawpaw pulp in recipes, and what not to do (do not boil or dry the fruit). Many pawpaw recipes are high in cream, butter and sugar, which you might relish. However, here are also some recipes that are healthier, including some vegan recipes. There’s also a simple recipe for unsweetened pawpaw jam, which they cook on a rocket stove, and one for pawpaw butter that includes some sugar and some bourbon. And beer, mead and kombucha.

Pawpaws and Permaculture

The first appendix is “Pawpaws and Permaculture” – here’s one of the special things I like about this book. First we learn about this particular tree crop, and bit by bit we see p ractices we associate with permaculture – swales, mulches, companion plants. It all makes sense. Here is an explanation for those of us who are not filled with religious zeal at e very awed utterance of the word “permaculture”. I’m not the type to believe a theory then fit my practice into that theory. I’d rather practice, observe, learn about options, choose from the most likely to succeed, evaluate, tweak, do a small experiment with a different method, and so on . Here’s “Permaculture for the Rest of Us.” In the past I have been put off by the religious zealotry of some permaculturists – the all or nothing, good or bad, I-know-better-than-you attitude, which does not lead us closer to co-operation, mutual learning or world peace. This book is refreshingly different from that branch of permaculture and I am very grateful for that.

I also got insight into what permaculturists mean when they talk of “Food Forests”. They don’t actually mean acres of food trees. They mean small clumps of trees within a lawn. Agroforestry is the name for the type of farming that includes trees as windbreaks and crops, and pawpaws are a good candidate for inclusion. Goats don’t eat pawpaw trees! In this part of the book, the place for pawpaws in H ü gelkultur beds (piles of wood covered in soil) greywater berms (shallow trenches funneling sink water into the landscape and rain gardens (areas that store rainwater in the soil to irrigate plants) is explored .

Commercial Pawpaw Farming

For those venturing into commercial pawpaw growing and marketing, t here is a profile of Deep Run Pawpaw Orchard in Maryland, where trees are 8 ft (2.4 m) apart in rows 15 ft apart (4.6 m), and produce 6,000 lbs (2.7 metric tons) annually. Their best varieties are Shenandoah, Allegheny, Susquehanna and PA Golden, and grafting onto wild rootstock has given them better drought tolerance. They have tips on commercial-scale pruning, thinning and fertilizing.

Onward and Upward

I was thrilled to learn that the zebra swallowtail butterfly has a single host – the pawpaw! We have these butterflies (in small numbers) and I didn’t know much about them. The caterpillars do not do significant damage to the leaves of grown trees, and the acetogenins from the leaves make the insect unpalatable to predators.

I have one little quibble with this book, which is that it would have benefited from t ighter editing in some places. It’s not at all verbose or convoluted, but sometimes a piece of info has become detached from its colleagues, and occasionally it gets repeated. But all the info here is good, and actionable. And if you don’t read the whole book at one sitting, as I did, it won’t even be a problem!

After you’ve enjoyed the book, if you are anywhere nearby, book in for one of t heir open days between March and June, and in September and October at Long Creek Homeste a d near Fre derick, Marylan d . T he annual Pawpaw Festival is in September. Non! Non! don’t just show up at their home at some random time of your choosing! See their website www.ecologiadesign.com

The Judds’ round house. Long Creek Homestead
Photo Michael Judd


Pawpaws: Resilient, Delectable Natives

As a young girl, my friends and I enjoyed singing this folk tune: Where, oh where, is dear little Nellie? Way down yonder in the pawpaw patch. Semble familier? At the time, I thought “pawpaw” was a silly made-up name for a fictitious tree. It was many, many years before I actually saw a living pawpaw tree and tasted its rather unusual fruit. Once I did, I was smitten. Read on to find out more about the “American Custard Apple.”

Pawpaw fruit on a pawpaw tree

What’s a pawpaw? The pawpaw tree, known as Asimina triloba in the scientific world, is classified as a deciduous tree with semi-tropical attributes. The pawpaw is an indigenous plant in 26 states in the eastern and midwestern U.S., including Virginia. This distinctive species, which belongs to the Annonaceae family, is an understory tree that typically grows to a height of 5-8 meters. It produces light green fruit called pawpaws, the largest edible native fruit grown in this country. The soft, golden flesh of this fruit is reminiscent of custard, and its unique flavor is a delicious combination of mango and banana. No wonder the lyrics of that folk song refer to children collecting this yummy fruit and placing them in the front pocket of their aprons: Pickin’ up pawpaws and puttin’ ‘em in your pocket. If your ears aren’t ringing yet, here’s a delightful version of that song.

Where will you find pawpaw trees? The pawpaw is often found near streambeds, rivers, and floodplains because of its preference for fertile, moist soil. It will also grow on hillsides and slopes, if the soil is rich and sufficiently deep and wet. When mature, the pawpaw tree can tolerate plenty of sun, but it’s a more common sight in the partial shade of hardwood forests. The pawpaw will not thrive in poor soil or areas with direct or excessive wind exposure. Pawpaw trees tend to grow in patches or thickets, due to clonal spreading that occurs when their root suckers extend outward from existing plants to form new trees. Given the right conditions, pawpaw trees multiply gradually, but prolifically. If well-established, they may slow down the growth of other dominant tree species, such as oaks and hickories.

How do you know it’s a pawpaw? The small to medium-sized pawpaw tree, shaped like a pyramid, is sometimes referred to as a shrub. The thin, bumpy bark of a pawpaw tree is grey with noticeable cracks and warts on its outer covering. When damaged or bruised, the bark exudes a foul odor, which may explain why many forest animals stay away from this tree. The dark green shiny leaves on a pawpaw are fairly large with an oblong shape: 25 cm long and 10 cm wide. Leaves are wider at their outer end and taper to a pronounced point where they connect to a branch. These are simple, alternate leaves with prominent veins and midrib arranged in a spiral-like pattern that droops downward, as if reaching toward the ground below. When fall arrives, pawpaw leaves turn a beautiful golden yellow color, which makes it easy to recognize them from afar.

The beautiful pawpaw blossom

Pawpaw blossoms along a branch

What about the flowers and fruit? Pawpaw flowers are deep burgundy at first and then turn a maroonish-brown color when fully mature. These small (diameter of 3-5 cm), perfect flowers (both male and female reproductive parts are present) with six petals and three sepals appear early in the springtime. Unlike the blossoms on many other trees, pawpaw flowers are not profuse and have a slightly unpleasant odor. Each flower has more than one ovary, so one flower can produce several pawpaws, which ripen in the fall. Pawpaw fruit resembles the shape of a mango, somewhat like a flattened oval covered in light green skin. As clumps of fruit grow and increase in size (up to 15 cm in length), their weight may cause sagging tree branches. When ready for consumption, the ever-softening pawpaws become yellowish and have dark spots on their skin. Inside the fruit, two rows of big black seeds are embedded in squishy, deep yellow pulp. Each pawpaw has 10-12 seeds, each one the size of a thumbnail.

Interior of a pawpaw showing large seeds

Not everyone likes pawpaws, but they definitely appeal to my taste buds. The creamy texture melts in your mouth as the fresh, tropical flavor is released, giving way to dreams of the Caribbean. Besides eating them raw, you can substitute pawpaws for bananas when baking, or process them for ice cream, a scrumptious treat! If you cook with pawpaws, use recipes that call for little or no heat because high temperatures can ruin the special taste of this fruit. By the way, pawpaws are high in nutritional value. Like bananas, oranges, and apples, they offer generous amounts of vitamin C, magnesium, potassium, and amino acids, but pawpaw fruit provide comparatively more protein. Pawpaws are also a good source of dietary fiber.

How do you cultivate pawpaws? Root suckers from a pawpaw patch can be used to start new trees, but the success rate is low. If seeds are used, they must be stratified (kept cold) for 3-4 months in a moist environment (e.g., with sphagnum moss). Field-planted seeds will not emerge until the following summer, and those plants may not produce flowers or fruit for another five years or more. For best luck with new pawpaw trees, buy container-grown seedlings (not bare roots) of recommended varieties, such as ‘Davis’, ‘Overleese’, ‘Prolific, ‘Sunflower’, or ‘Taylor’ from a reputable nursery. Spring is the time to plant container-grown seedlings.

A clump of ripening pawpaws

Pawpaw trees need fertile, well-drained, slightly acidic (pH 6-7) soil to thrive. Young trees should be spaced 2½ – 3 meters apart in rows that are at least 6 meters wide, so they will have ample room to grow and reproduce. The trunk of a pawpaw tree should be surrounded by a generous layer of mulch (straw or wood chips) for weed control and moisture retention. Remember not to let a young seedling dry out as it gets established in its new setting. To produce fruit, a pawpaw tree requires cross pollination from another unrelated pawpaw tree. Unfortunately, their foul odor keeps most bees away, so home gardeners often hand-pollinate their own trees.

Hurray for the pawpaw! It’s one of those rare plants that deer and rabbits avoid, mainly because of the somewhat smelly bark, twigs, leaves, and flowers. Birds, squirrels, foxes, and black bears do enjoy eating pawpaw fruit, but they are generally not destructive to the tree as a whole. Most insects steer clear of this tree, but it happens to be the only host plant for larvae of the stunning zebra swallowtail. If you love watching those butterflies, as I do, then this might be a great choice for your yard. In addition to its other winning characteristics, the pawpaw is relatively disease-free, so no chemicals are needed to keep it healthy. Promising new research also suggests that substances in pawpaw leaves and twigs might have anti-cancer properties. Learn more about this fascinating species at the Pawpaw Research Center, Kentucky State University Cooperative Extension Project.


Voir la vidéo: Le gombo, plus fort que le [email protected]@ Nouvelles, et fait un [email protected]@ naturel - remede naturel c0ns3ils (Octobre 2021).